Shaw forcé de s'absenter, Beaulieu laissé de côté

Le Canadien a annoncé qu'Andrew Shaw était blessé... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Le Canadien a annoncé qu'Andrew Shaw était blessé « au haut du corps ».

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(New York) Alors que le Canadien a le dos au mur, Claude Julien effectue plusieurs changements à sa formation en vue du 6e match de la série face aux Rangers de New York.

Andrew Shaw, ennuyé par une blessure au haut du corps, est forcé de déclarer forfait, ce qui incite Julien à insérer Brian Flynn à sa place. Shaw pourrait s'être blessé lors de son combat face à Brendan Smith jeudi ou lors d'une mise en échec derrière le filet, un peu plus tard dans le match. Même s'il a accompagné l'équipe il n'a pas pris part à l'entraînement matinal.

« Il joue physique et fort, il apporte beaucoup d'expérience dans notre vestiaire et c'est un joueur de séries éliminatoires, a regretté Flynn. Il va nous manquer. 

« Pour ma part je vais jouer de façon simple et rapide en essayant d'envoyer la rondelle derrière leurs défenseurs. On n'a pas beaucoup fait cela dans cette série. Espérons que dans ce match - et espérons-le, dans le septième - ça nous rapportera. »

Julien, qui a indiqué que Shaw ferait l'objet d'une réévaluation quotidienne, a décrit Flynn comme un joueur habile et un bon fabricant de jeu.

« C'est à lui de prendre avantage de l'opportunité qu'on lui donne de nous donner un coup de main parce qu'on va en avoir besoin ce soir », a indiqué l'entraîneur-chef.

Nathan Beaulieu bataille avec Jesper Fast lors du deuxième... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

Nathan Beaulieu bataille avec Jesper Fast lors du deuxième match de la série contre les Rangers, le 14 avril.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

L'autre changement significatif est à la ligne bleue où Nathan Beaulieu cédera sa place à Brandon Davidson. Beaulieu a continué d'éprouver des difficultés dans le 5e match de la série alors qu'à plusieurs reprises des attaquants des Rangers sont parvenus à le déborder et à attaquer le filet par le centre de l'enclave sans même qu'ils soient en surnombre.

« Davidson n'est probablement pas autant axé sur l'attaque [que Beaulieu] mais c'est un gars qui a une certaine robustesse et qui défend plutôt bien », a précisé Julien.

Davidson participera à un troisième match dans cette série et fera la paire avec Jordie Benn alors qu'Alexei Emelin retournera du côté gauche où il sera flanqué de Jeff Petry.

Une première pour McCarron

Par ailleurs, Michael McCarron aura l'occasion de disputer un premier match de séries éliminatoires en carrière car il sera inséré dans la formation à la place de Torrey Mitchell.

« Pour un Américain, jouer au Madison Square revêt un caractère spécial, a raconté le jeune gaillard. Mais ça fait plusieurs jours que je pratique ici et j'ai eu un premier match ici en saison régulière. J'étais nerveux ce soir-là mais pour ce soir je suis juste excité. Je suis frais et dispos et je suis prêt.

« Je veux démontrer que je suis un joueur de séries éliminatoires. Je suis gros, je termine mes mises en échec et je vais au filet. En ce moment 90 % des buts sont marqués aux abords du filet. Je vais y établir mon bureau et rester là! »

Julien a mentionné que la présence physique de McCarron allait peut-être aider le Tricolore à garder possession de la rondelle plus longtemps. 

La formation du Canadien :

Pacioretty - Danault - Radulov

Lehkonen - Plekanec - Gallagher

Galchenyuk - Flynn - Byron

King - Ott - McCarron

Markov - Weber

Emelin - Petry

Benn - Davidson

Price

Pas plus de pression

Même si le Canadien fait face à l'élimination, Brendan Gallagher a soutenu que les joueurs ne ressentaient pas de pression à quelques heures du match.

« Le feeling au sein du groupe n'est pas différent du premier ou du deuxième match, a plaidé Gallagher. On vient ici et on veut gagner, peut importe ce qui est à l'enjeu. On comprend les conséquences d'une défaite ce soir, mais on est dans une situation où il nous faut simplement gagner un match. Après cela, tout serait égal et on retournerait à Montréal... ce que les Rangers ne veulent sûrement pas faire.

« On a beaucoup de caractère dans ce vestiaire et plusieurs joueurs d'expérience qui ont vécu beaucoup de choses dans cette ligue. Ça aide dans un moment comme celui-là. Nous sommes confiants, nous ne paniquons pas. Il s'agit juste de nous occuper de ce soir. »




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer