• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Max Pacioretty: «On fait semblant qu'on travaille fort» 

Max Pacioretty: «On fait semblant qu'on travaille fort»

Voici les réactions des joueurs du Canadien après leur défaite de 3-0 aux mains... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Voici les réactions des joueurs du Canadien après leur défaite de 3-0 aux mains des Islanders de New York, jeudi soir.

Max Pacioretty: «Par moments, on dirait qu'on se contente de se présenter, comme pour faire semblant qu'on travaille fort. Il faut vouloir être celui qui va faire pencher la balance. Il faut vouloir changer l'allure du match chaque fois qu'on saute sur la glace. Peut-être que ça vient avec la confiance en soi... Je ne suis pas certain de la manière dont on peut y arriver, mais il faut à tout le moins avoir cette attitude, et c'est évident que nous ne l'avons pas.»

Phillip Danault: «Il faut que l'intensité monte d'une coche. Ce sont tous de gros points importants alors qu'on bataille pour une place en séries. Le fait qu'on soit en première position, ce n'est pas une excuse pour lâcher. Là, on se fait rattraper. Il va falloir qu'on se réveille.»

Tomas Plekanec: «Nous n'avons pas eu un bon début de match. Ça s'est un peu amélioré par la suite, mais nous n'avons pas géré la rondelle de façon à produire de l'attaque.»

Claude Julien: «Nos premières passes n'étaient même pas de bâton à bâton. L'exécution était mauvaise, ce soir. Quand ça se produit, tu ne génères pas d'offensive. Je comprends que l'équipe éprouve des difficultés à marquer des buts, mais ça commence avec la détermination de vouloir envoyer des rondelles au filet et ensuite d'aller nous-mêmes au filet. Je n'ai pas vu grand-chose de cela jusqu'à un certain moment en troisième période.

Claude Julien: «J'avais aimé notre niveau de compétition à New York et j'espérais qu'on aborde le match de ce soir avec la même attitude. Or, notre manque d'exécution était tel qu'on n'est même pas passés près de jouer comme on l'avait fait à New York.»

Anthony Beauvillier, qui a inscrit le premier but des Islanders devant parents et amis: «C'est en grosse partie à cause de mes parents que je suis rendu ici. Ils ont fait des sacrifices depuis les rangs MAHG. Toutes les dépenses qu'ils ont faites pour mon frère et moi, le voyagement, le soutien... C'est vraiment incroyable. La famille, c'est tout, et ce soir en est une autre preuve. Je ne pourrai jamais trop la remercier. [Elle était] là pour mon premier match dans la Ligue nationale, et ce soir, j'ai compté devant [elle]... Je sais que mon père pleurait. Ce sont des moments vraiment spéciaux qu'on va garder toute notre vie.»

Alexei Emelin qui s'est fait contourner par Anders Lee sur le second but: «Ça a été un mauvais jeu. Nous n'avions pas un bon écart entre les défenseurs et les attaquants et [les Islanders] en ont profité pour prendre de la vitesse. J'ai déjà vu ce genre de jeu auparavant, mais je n'ai pas vu [Anders Lee] passer.»

Claude Julien à propos de son 1000e match: «J'aurais voulu gagner ce match plutôt que le célébrer.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le Canadien s'incline 3-0 sous les huées

    Hockey

    Le Canadien s'incline 3-0 sous les huées

    Quarante-huit heures après une performance qui avait semé un brin d'espoir chez les joueurs et leurs partisans, le Canadien de Montréal a fait un... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer