Alex Galchenyuk de retour, Mark Barberio au ballottage

Alex Galchenyuk devrait piloter un trio avec David Desharnais... (archives La Presse)

Agrandir

Alex Galchenyuk devrait piloter un trio avec David Desharnais et Andrew Shaw comme ailiers, jeudi, contre les Flyers de Philadelphie.

archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Pour une deuxième année consécutive, le Canadien de Montréal a fait face à de l'adversité avec l'absence de plusieurs joueurs-clé au cours des deux derniers mois. Mais contrairement à l'an dernier, la formation montréalaise a traversé la tempête avec aplomb.

Après Andrei Markov, Greg Pateryn et David Desharnais mardi, ce sera au tour d'Alex Galchenyuk de reprendre sa place au sein de la formation montréalaise, jeudi, alors que le Canadien rendra visite aux Flyers de Philadelphie.

Ce match devrait aussi marquer le retour au jeu du défenseur Jeff Petry, qui a raté le duel contre les Sabres en raison d'un virus.

Plutôt bien garnie alors que pas moins de sept joueurs étaient sur le carreau le 7 janvier, la liste des blessés du Canadien ne compte plus qu'un seul nom, celui de Brendan Gallagher. Victime d'une fracture de la main gauche le 4 janvier à Dallas, le pugnace attaquant a déjà recommencé à patiner, sans lame à son bâton cependant, et en principe il devrait être absent pendant encore environ un mois.

L'hécatombe a commencé le 4 décembre à Los Angeles, lorsque Galchenyuk a subi une blessure au genou droit qui l'a tenu à l'écart du jeu pendant six semaines. Deux jours plus tard, c'était au tour de Desharnais et du défenseur Pateryn. Puis Andrew Shaw est à son tour tombé au combat, le 12 décembre, des suites d'une commotion cérébrale. Huit jours plus tard, le nom de Markov s'est ajouté à l'imposante liste d'éclopés. Malchanceux, Galchenyuk a subi une nouvelle blessure au genou droit le 21 janvier, contre les Sabres.

Malgré toutes ces blessures et un calendrier taxant, les hommes de Michel Therrien ont maintenu la cadence et ont su conserver un confortable coussin au premier rang du classement de la section Atlantique.

«Je n'en retiens que du positif, a déclaré l'entraîneur-chef du Canadien. (Cette période) nous a permis d'apprendre où certains de nos joueurs sont capables de jouer - un gars comme Phillip Danault par exemple - ce qui est une très bonne nouvelle pour nous. Ç'a donné une chance à nos joueurs de profondeur de montrer ce qu'ils sont capables de faire.

«Il n'en demeure pas moins que c'est toujours une dose d'énergie de finalement revoir nos gars en santé, a ajouté Therrien. C'est ça qu'on recherche. On sait que durant une saison, beaucoup de choses peuvent arriver et on va espérer que l'on soit capable de rester en santé le plus longtemps possible.»

Desharnais à l'aile

Lors de la séance d'entraînement du Tricolore au Complexe sportif Bell, mercredi, Galchenyuk pivotait une unité que complétaient Desharnais, à gauche, et Shaw.

«Avec le retour en santé de plusieurs de nos joueurs, on se met dans une position où il faut prendre des décisions, a fait remarquer Therrien. Je pense qu'un gars comme David est capable de s'ajuster. J'ai toujours dit qu'un joueur de centre est capable de jouer à l'aile, alors que l'inverse est plus difficile. Dans le cas de David, il a joué un excellent match à son retour. J'ai aimé sa combativité, j'ai aimé la manière dont il a patiné. Il a marqué un but qui s'est avéré important. Et le fait qu'Alex soit prêt à effectuer un retour, c'est une très bonne nouvelle pour notre équipe.»

Danault est donc demeuré au centre du soi-disant premier trio du Canadien, avec Max Pacioretty et Alexander Radulov. Les trois joueurs ont amassé huit points dans le gain de 5-2 contre les Sabres de Buffalo.

«On a eu un bon match, la chimie s'installe de plus en plus. On a tous les atouts, les habiletés défensivement, puis "Patch" (Pacioretty) est un excellent marqueur. Tout le monde se complète, et c'est ce qui fait notre succès», estime Danault, l'une des belles surprises chez le Canadien cette saison.

Mark Barberio... (Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Mark Barberio

Archives La Presse

Par ailleurs, la rentrée de Petry, le retour de Pateryn et l'arrivée de Nikita Nesterov ont poussé le Canadien à soumettre le nom du défenseur Mark Barberio au ballottage.

Barberio est le deuxième défenseur de l'équipe à subir un tel sort cette semaine, après Zach Redmond lundi. Aucune équipe n'a réclamé Redmond et celui-ci a ensuite été cédé aux IceCaps de St. John's, le club-école du Canadien dans la Ligue américaine.

Barberio, qui n'a pas affronté les Sabres, a participé à 28 rencontres avec le Canadien cette saison, récoltant quatre aides.

Avouant faire preuve d'un peu d'égoïsme, Therrien a dit souhaiter que Barberio, qu'il qualifie de «joueur de profondeur», ne soit pas réclamé et qu'il demeure au sein de l'organisation montréalaise.

«Avec l'acquisition d'un nouveau défenseur, il y a un certain nombre de défenseurs que l'on peut garder à Montréal. Il y a le côté business, avec le plafond salarial, on ne peut pas garder huit défenseurs. Il faut prendre des décisions.»

Le Canadien a également cédé l'attaquant Daniel Carr aux IceCaps. Après avoir attiré l'attention par son jeu combatif autour du filet la saison dernière, Carr n'a jamais su se mettre en valeur cette année. En 31 matchs, il n'a obtenu que huit points, dont deux buts.

Les trios à l'entraînement

AGCAD
PaciorettyDanaultRadulov
DesharnaisGalchenyukShaw
LehkonenPlekanecByron
De La RoseMitchellFlynn
(Andrighetto)(Carr)



À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer