• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Wayne Gretzky comprend la frustration de Connor McDavid 

Wayne Gretzky comprend la frustration de Connor McDavid

Connor McDavid, des Oilers d'Edmonton, et Brandon Manning,... (Photo Matt Slocum, AP)

Agrandir

Connor McDavid, des Oilers d'Edmonton, et Brandon Manning, des Flyers de Philadelphie, se sont affrontés sur la patinoire pendant tout le match, jeudi soir.

Photo Matt Slocum, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonas Siegel
La Presse Canadienne
West Palm Beach, Floride

Wayne Gretzky comprend peut-être mieux que quiconque la frustration que Connor McDavid a ressentie jeudi soir, quand il a échangé quelques coups de gant avec le défenseur des Flyers de Philadelphie Brandon Manning.

McDavid et le défenseur des Flyers de Philadelphie Brandon Manning se sont affrontés sur la patinoire pendant tout le match, lors de l'éventuelle défaite de 6-5 des Oilers, et le capitaine de la formation albertaine a dénoncé la stratégie de son rival après la rencontre.

Gretzky a mentionné que c'était une réalité qui venait avec le statut de joueur étoile. C'est quelque chose que Mario Lemieux et lui ont connu à leur époque, et une réalité vécue de nos jours par Sidney Crosby, Jonathan Toews, Steven Stamkos, et maintenant McDavid.

«Connor va être défié à chaque soir et ce n'est pas nouveau pour lui, a dit Gretzky vendredi, lors des réunions du bureau des gouverneurs. Il est une cible depuis qu'il est tout jeune. C'était comme ça dans le hockey junior et ça ne change pas une fois dans la LNH. Et il a toujours répondu et fait sa part des choses.»

McDavid domine la LNH avec une récolte de 38 points jusqu'ici cette saison.

Après le match de jeudi, McDavid a soutenu que Manning avait déclaré qu'il l'avait blessé volontairement la saison dernière, un geste «sans classe» aux yeux du natif de Newmarket, en Ontario. McDavid s'est fracturé la clavicule tôt en novembre quand le défenseur des Flyers l'a projeté contre la bande. McDavid, qui avait raté 37 matchs en raison de la blessure, avait défendu le geste de Manning à l'époque.

«J'imagine que nous pouvons arrêter de nous questionner sur ses intentions puisque ce qu'il m'a dit les a confirmées», a déclaré McDavid, qui a nargué Manning après avoir inscrit le deuxième but des Oilers, jeudi.

Gretzky a apprécié voir la réaction passionnée de McDavid. L'esprit de compétiteur est un des facteurs qui séparent les plus grands du reste, a-t-il mentionné, en faisant aussi référence aux coups de bloqueur de Carey Price contre Kyle Palmieri, après que le gardien du Canadien de Montréal eut été victime d'un contact avec l'attaquant des Devils du New Jersey, jeudi.

«C'est bien de voir cette passion, a dit Gretzky. C'est bien de voir cette combativité, ce désir d'excellence, ce désir de gagner. C'est ce qui fait de lui un grand joueur, cet esprit de compétiteur.»

Gretzky n'avait pas de problème avec les propos à chaud de McDavid. Ce dernier a dit que Manning avait démontré «sa vraie nature» avec ses gestes, incluant sa décision de ne pas jeter les gants contre les coéquipiers de McDavid quand ils se sont portés à sa défense.

«Je pense que tous ceux qui me connaissent ou qui ont joué avec ou contre moi savent que ce n'est pas le type de joueur que je suis, a déclaré Manning dans un communiqué publié par les Flyers. Je ne tente pas de blesser volontairement des joueurs. Je suis quelqu'un qui joue de manière intense et j'en fais une fierté.»

Nommé au sein de la direction des Oilers en octobre, Gretzky tente de conseiller McDavid quand on lui demande de le faire. Il a récemment qualifié le jeune de 19 ans de meilleur joueur qu'il avait vu jouer dans sa vie.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer