• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Peter Karmanos serait prêt à vendre et relocaliser les Hurricanes 

Peter Karmanos serait prêt à vendre et relocaliser les Hurricanes

Le propriétaire des Hurricanes de la Caroline, Peter... (Photo AP)

Agrandir

Le propriétaire des Hurricanes de la Caroline, Peter Karmanos.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Raleigh, Caroline du Nord) Le propriétaire des Hurricanes de la Caroline, Peter Karmanos, serait prêt à vendre son équipe et à accepter une relocalisation, selon ce que rapporte le 98,5 Sports ce matin.

Karmanos vient tout juste de régler hors cour un litige qui l'opposait à ses trois fils, qui le poursuivaient pour un défaut de paiement sur un emprunt de 100 millions de dollars qu'il a fait dans une fiducie qui est au nom de Karmanos et de ses fils.

Le président des Hurricanes, Don Waddell, a refusé de commenter la rumeur, par l'entremise d'un relationniste de l'équipe.

Les joueurs se sont quant à eux retrouvés à commenter une nouvelle fois un sujet qu'ils trouvent délicat.

«On n'a pas vraiment notre mot à dire, donc ça ne nous affecte pas vraiment tant qu'il ne se passe pas quelque chose de concret, a indiqué le défenseur Justin Faulk, après l'entraînement des siens. Ça fait des années qu'il y a des rumeurs et on est toujours ici, à Raleigh. S'il veut vendre l'équipe, c'est sa décision. Mais nous, on aime jouer ici.»

«C'est la première fois que j'entends cette information, mais il y a plusieurs autres choses dont on doit se préoccuper, a mentionné l'attaquant Jeff Skinner. Nous n'avons aucun contrôle sur ces histoires. Nous sommes des joueurs, notre travail est de se présenter à l'aréna pour devenir meilleurs sur la patinoire. Le reste va se régler en temps et lieu. Ça ne nous sert à rien de nous inquiéter pour ça.»

Karmanos cherche à vendre les Hurricanes depuis plusieurs mois, mais n'a jamais évoqué de possibilité de relocalisation.

Les Hurricanes ont terminé au 30e et dernier rang de la LNH pour la moyenne des assistances la saison dernière, et occupent cette même position cette saison.

«On n'a pas vraiment mérité de soutien. Ça fait sept ans qu'on rate les séries. Peu importe l'équipe, si tu rates les séries sept ans de suite, ton aréna ne sera pas rempli chaque soir», a rappelé Faulk.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer