Bergevin espère encore revoir Price

Carey Price... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Carey Price

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Carey Price a patiné encore ce matin avec son équipement complet. Dans ce contexte, Marc Bergevin dit garder espoir de revoir son gardien devant le filet cette saison, même s'il reste à peine plus d'un mois et que l'équipe est en danger de rater les séries.

C'est ce qu'a dit le directeur général du Canadien cet après-midi, à San José, dans son point de presse qui suivait l'heure limite pour faire des transactions dans la LNH.

«Il est passé à la prochaine étape et on va suivre ça de près», s'est-il limité à dire, sur la progression de Price. Quant à la possibilité d'un retour au jeu cette saison, il a répondu: «C'est possible et on aimerait ça. »

Bergevin a aussi affirmé qu'il n'y avait pas eu d'erreur de diagnostic au sujet de sa blessure. Rappelons que le CH avait d'abord parlé, le 30 novembre, d'une absence d'au moins six semaines.

«C'est une position demandante pour sa blessure, a expliqué Bergevin. Carey est un gros bonhomme. Ses mouvements sont différents de ceux d'un joueur. S'il n'était pas gardien, il jouerait déjà.»

Galchenyuk : pas réglé

Par ailleurs, Bergevin a beaucoup été questionné sur la ligne de centre de son équipe, notamment sur la mutation d'Alex Galchenyuk à l'aile. Le numéro 27 est revenu à cette position à la mi-janvier, après avoir passé la majorité de la saison au centre.

«Pendant une période difficile, une partie de la job de coach est de trouver des solutions. Michel (Therrien) l'a mis à l'aile. Ça ne veut pas dire qu'il va rester à l'aile, mais ça va bien dernièrement. Mais ce n'est pas fini au centre», a répondu Bergevin.

Le Tricolore se retrouve en outre avec un surplus de centres, avec l'acquisition de Phillip Danault. Ce dernier s'ajoute à Tomas Plekanec, Lars Eller, David Desharnais (blessé) et Michael McCarron, tandis que Jacob De La Rose et Torrey Mitchell ont été déplacés à l'aile.

«C'est très intéressant pour une organisation, parce qu'un centre peut toujours jouer à l'aile, mais tous les ailiers ne peuvent pas jouer au centre», a répondu Bergevin.

Pas de transaction majeure

Enfin, Bergevin a aussi été appelé à commenter ses transactions des derniers jours. Il a acquis Danault, Stefan Matteau, de même que Mike Brown (ballottage), et il a cédé Dale Weise, Tomas Fleischmann et Devante Smith-Pelly.

Le DG n'a donc pas touché à son noyau de joueurs, et ses deux premiers trios - son top 6 - demeurent intacts.

«Pour aller chercher un top 6, tu dois donner quelque chose de gros. Tu n'iras pas chercher du top 6 avec du bottom 6. La meilleure façon, c'est le repêchage.

«Tu n'as rien pour rien. Je viens de l'organisation des Blackhawks. Nos joueurs-clés ont été acquis au repêchage. C'est la meilleure façon d'en obtenir.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer