• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les Sénateurs perdent un quatrième match consécutif devant leurs partisans 

Les Sénateurs perdent un quatrième match consécutif devant leurs partisans

Un long séjour à domicile pour entreprendre la saison régulière, c'est un luxe.... (Photo Fred Chartrand, La Presse canadienne)

Agrandir

Photo Fred Chartrand, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un long séjour à domicile pour entreprendre la saison régulière, c'est un luxe. Les Sénateurs d'Ottawa sont en train de jeter aux ordures ce beau cadeau qui leur a été fait par les responsables du calendrier dans la Ligue nationale de hockey.

L'équipe de Dave Cameron a encaissé samedi soir un quatrième revers consécutif devant ses partisans. Cette fois, ce sont les Coyotes de l'Arizona qui les ont battus, 4-1.

La dernière fois que les Sénateurs ont amorcé la saison avec quatre défaites consécutives à la maison, c'était en 2006-07.

Les partisans se souviendront que les choses s'étaient replacées de belle façon par la suite. Cette année-là, ils avaient réussi à remporter le trophée Prince-de-Galles pour ensuite s'incliner en grande finale de la coupe Stanley.

Cameron n'est pas de ceux qui croient au destin.

Les revers qui s'accumulent ont pour effet de dégonfler son moral.

Il ne se réjouit même plus du fait que son équipe a une fois de plus dominé un adversaire au niveau des tirs au but et des chances de marquer.

«Je repense à la première période... Nous étions franchement mauvais durant la première période. Nous n'étions pas assez compétitifs. Notre exécution de base faisait défaut. Les Coyotes respectaient leur structure de jeu. Nous avons passé les 20 premières minutes à courir après notre queue.»

«Nous avons un peu rebondi en deuxième, mais c'était loin d'être suffisant. Nous n'avons pas réussi à appliquer suffisamment de pression pour les ébranler dans leur structure du jeu», croit l'entraîneur.

L'ailier danois Mikkel Boedker a été le héros incontesté de cette partie. Il a marqué trois des quatre buts de son équipe. Il a complété son tour du chapeau dans un filet désert en toute fin de soirée.

Brad Richardson a été l'autre joueur à déjouer Craig Anderson.

Si on voulait chercher des raisons de se réjouir, on pourrait parler de Cody Ceci, qui est devenu le premier défenseur des Sénateurs à marquer un but cette saison.

«Bobby m'a fait une belle passe. Je suis content. J'aurais été encore plus content de marquer mon premier but dans une victoire», a-t-il déclaré, abattu.

«Il n'y a pas grand-chose de positif à tirer dans la défaite. Nous ne jouons pas bien à domicile. Nous allons des buts en fin de match. C'est impardonnable. Perdre comme ça, c'est inacceptable», dit-il.

Le Bobby dont Ceci parle, c'est Bobby Ryan.

Il n'a pas été mauvais non plus dans ce match. Il a décoché huit lancers vers le filet d'Anders Lindback.

«J'ai perdu le compte à un certain moment. Tout ce que je sais, c'est que j'ai eu plein de belles opportunités de marquer. Je n'ai pas su en profiter», dit-il.

Ryan a marqué quatre buts dans les huit premiers matches de la saison. Le premier compte un peu. Il a poussé une rondelle dans un filet désert. Les trois autres ne comptent pas vraiment. Il a touché la cible trois fois dans les tirs de barrage.

«C'est dur... Ça commence à sérieusement nous affecter. Nous pensons aux partisans qui paient le gros prix pour venir nous voir jouer. Ils veulent nous voir gagner. Ils ne veulent pas nous voir perdre 4-1.»

Ryan a terminé le match dans le premier trio, avec Kyle Turris et Mark Stone. Il a obtenu cette promotion quand les Sénateurs ont perdu un autre soldat.

Vers la fin du premier tiers, Curtis Lazar a été solidement mis en échec par Zbynek Michalek. Il a passé une bonne quinzaine de secondes au sol. Quand il s'est relevé, il est rentré au banc sans difficulté. Il n'est pas revenu au jeu au début du deuxième engagement.

Il serait blessé au «haut du corps». Cameron n'avait pas de détails à offrir dans sa conférence de presse d'après-match.

Les Sénateurs ont joué un autre match sans Marc Méthot. Le défenseur franco-ontarien se disait sûr de revenir au jeu ce week-end, mais on lui a finalement demandé de passer un autre match à l'écart.

Les Sénateurs ont un autre match à domicile à jouer, mercredi prochain, avant de retourner sur la route.

Du côté des Coyotes, Antoine Vermette a été laissé de côté. Sa séquence de longévité a pris fin, lui qui avait pris part à 482 matches consécutifs en saison régulière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer