Carey Price n'a pas encore digéré la défaite

«De gagner 50 matchs nous a rendus bien... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

«De gagner 50 matchs nous a rendus bien fiers», a admis celui qui en remporté 44 à lui seul.

Photo: André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Brossard

Quarante-huit heures n'auront pas suffi pour chasser le vide que ressent Carey Price depuis l'élimination du Tricolore en six matchs contre le Lightning de Tampa Bay.

S'il est moins abattu qu'après le match ultime - il s'était alors blâmé pour la défaite des siens - le gardien n'est pas encore prêt à apprécier la saison que le Canadien et lui viennent de connaître. Ses coéquipiers ont toutefois tôt fait de lui rappeler à quel point il est l'un des grands responsables de cette récolte de 110 points.

«J'ai pensé que c'était totalement ridicule (de se blâmer) et je lui ai fait savoir ensuite, a confié l'attaquant Dale Weise. Je lui ai dit: «Carey, tu es le meilleur gardien de la ligue, tu vas gagner le titre de joueur par excellence, tu es l'unique raison pour laquelle nous étions dans une bonne position».

«Pendant toute la saison, il n'a pointé personne du doigt, a-t-il ajouté. Dans le feu de l'action, vous ne le voyez jamais jeter un regard vers un défenseur fautif, comme le font quelques gardiens de la ligue. Il est un individu exceptionnel. Il croyait vraiment ce qu'il vous a dit, c'est ce qui est fou. Il m'a dit après le match qu'il aurait dû arrêter les trois tirs qui l'ont déjoué. C'est absolument loufoque.»

«Au fond de lui-même, il sait qu'il a fait ce qu'il pouvait pour nous aider à gagner. Au bout du compte, nous n'avons pas marqué suffisamment de buts. Ç'a en dit long au sujet de sa personnalité. Il est loin d'avoir été le problème», a pour sa part glissé Max Pacioretty en souriant.

Price a tenté de justifier un tant soit peu ses états d'âme.

«C'est toujours difficile quand vous perdez en séries, a-t-il argué lors de son passage au Complexe sportif Bell de Brossard, où les joueurs du CH sont passés pour une dernière fois jeudi. J'aurai davantage la chance de repenser aux bons moments de cette saison cet été, mais à chaque fois que vous perdez, un grand vide vous habite.

«Au bout du compte, nous sommes une équipe, nous gagnons et perdons en équipe. C'était mon appréciation du dernier match, mais on doit tous mieux jouer.»

Price a tout de même réussi à soulever quelques points intéressants de la dernière campagne.

«De gagner 50 matchs nous a rendus bien fiers, a admis celui qui en remporté 44 à lui seul. On a eu une bonne année en tant que groupe. Nous avons gagné beaucoup d'expérience. Plusieurs ont connu une bonne saison cette année et on a plusieurs raisons d'avoir hâte à la prochaine campagne.

«À chaque année, vous voulez connaître une meilleure saison. (...) On a beaucoup de talent au sein de cette équipe. Je crois qu'en séries, on n'a pas été chanceux. Les bonds favorables n'ont pas été de notre côté.»

À son avis, le Tricolore dispose de tous les éléments nécessaires pour l'emporter.

«Je pense qu'on peut aspirer à gagner bientôt. Quand vous gagnez 50 matchs, vous êtes en bonne position. (...) On a un groupe solide, qui sera ici pour longtemps. J'aime beaucoup ce groupe, c'est possiblement le meilleur esprit d'équipe qui m'ait été donné de connaître.

«On voudrait passer à un autre niveau. On a plusieurs gars qui ont bien joué cette saison. On a plusieurs des bonnes pièces en place.»

Espère-t-il voir Marc Bergevin acquérir plus d'attaque pour le seconder?

«Au bout du compte, qu'on marque un but ou huit, mon travail reste le même: je dois empêcher l'adversaire de marquer.»

Fidèle à son habitude, le gardien a refusé de s'accorder quelque mérite que ce soit pour ses nominations aux trophées Hart, Vézina et Ted-Lindsay. Mais il compte apprécier sa présence dans la capitale américaine du jeu pour le gala du 24 juin.

«Je ne serais pas en nomination sans le reste du groupe ici, a-t-il dit. Mais j'ai hâte d'aller à Vegas. Ce sera mon premier gala et ce sera super d'être là avec P.K. (Subban).»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer