Les Sabres congédient Ted Nolan

Ted Nolan... (PHOTO DAVID ZALUBOWSKI, ARCHIVES AP)

Agrandir

Ted Nolan

PHOTO DAVID ZALUBOWSKI, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
BUFFALO, N.Y.

Les Sabres de Buffalo ont annoncé le congédiement de l'entraîneur Ted Nolan, dimanche, au terme d'une autre saison de misère.

Son adjoint Danny Flynn s'est lui aussi fait montrer la porte tandis que les contrats des autres adjoints, Bryan Trottier et Tom Coolen, ne seront pas renouvelés.

«Je ne crois pas que c'était un mauvais endroit pour lui. Je ne crois pas que c'était un bon endroit, a déclaré le directeur général Tim Murray. C'est peut-être juste la chimie. Nous avons deux personnalités différentes.»

Les Sabres ont conclu la saison avec une fiche de 23-51-8, bon pour une récolte de 54 points et le dernier rang dans la Ligue nationale de hockey. La formation a aussi terminé au dernier échelon, l'an dernier.

Nolan avait encore deux ans à écouler au contrat qu'il a signé il y a un peu plus d'un an. Au total, il aura maintenu un rendement de 40-87-17.

«Pour moi, c'est juste le fait de s'améliorer, a ajouté Murray. Je sens que c'est l'occasion pour nous de continuer notre progression. Et ce n'est pas pour manquer de respect à l'endroit de Ted.»

Les Sabres ont embauché Nolan en novembre 2013 sur une base intérimaire après le congédiement de Ron Rolston. Il s'agissait du deuxième passage de Nolan à Buffalo, lui qui a passé deux saisons à la barre de l'équipe pour mériter le titre d'entraîneur de l'année en 1997.

Les Sabres n'ont pas participé aux séries éliminatoires depuis la saison 2010-2011. L'équipe est à la recherche d'un troisième entraîneur depuis le congédiement de Lindy Ruff au cours de la saison écourtée de 2013.

Nolan a eu de la difficulté à bien s'entourer lors de la saison morte, et n'a pas réussi à dénicher une tête défensive qui aurait pu aider la jeune brigade de l'équipe, qui a éprouvé quelques problèmes cette saison.

L'entraîneur avait également une mauvaise relation avec Murray. Les deux hommes ne se seraient consultés qu'à quelques occasions au cours de la campagne.

«Nous espérions que ça fonctionnerait, et nous avons tenté de le faire fonctionner, a commenté Murray. Il n'y a pas eu de chicane ou rien de ça. Il y a peut-être eu un manque de communication, et c'est autant de ma faute que de la sienne.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Les Maple Leafs font le grand ménage

    Hockey

    Les Maple Leafs font le grand ménage

    Après l'une des pires saisons des Maple Leafs de Toronto en près de 20 ans, des changements étaient devenus incontournables. Brendan Shanahan n'a pas... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer