Les Sharks servent une leçon de hockey au Canadien

  • Ben Smith célèbre le but de Matt Irwin inscrit en 2e période. (Reuters)

    Plein écran

    Ben Smith célèbre le but de Matt Irwin inscrit en 2e période.

    Reuters

  • 1 / 5
  • Le nouveau défenseur des Canadiens Jeff Petry est écrasé dans la baie vitrée en 2e période. (AP)

    Plein écran

    Le nouveau défenseur des Canadiens Jeff Petry est écrasé dans la baie vitrée en 2e période.

    AP

  • 2 / 5
  • Dale Weise tente de voiler la vue au gardien Alex Stalock. (AP)

    Plein écran

    Dale Weise tente de voiler la vue au gardien Alex Stalock.

    AP

  • 3 / 5
  • Pierre-Alexandre Parenteau pourchasse Mirco Mueller. (AP)

    Plein écran

    Pierre-Alexandre Parenteau pourchasse Mirco Mueller.

    AP

  • 4 / 5
  • Joe Thornton menace le filet de Carey Price en 1re période. (AP)

    Plein écran

    Joe Thornton menace le filet de Carey Price en 1re période.

    AP

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(San Jose) Carey Price avait la chance d'égaler un record d'Evgeni Nabokov. Les joueurs des Sharks ont fait en sorte de protéger la marque de leur ancien gardien.

> Le sommaire du match

Les hommes de Todd McLellan ont servi au Canadien une leçon de hockey de 60 minutes, lundi soir. Au final, ils ont triomphé 4-0, au SAP Center.

Price était à la recherche d'une 11e victoire de suite à l'étranger, ce qui aurait égalé le record de la LNH établi par Nabokov en 2009-2010.

En lieu et place de ce record, le CH voit ses insuccès face aux Sharks se poursuivre. La formation californienne a gagné les trois derniers duels entre les deux équipes par jeu blanc. Cette fois, le jeu blanc va à la fiche d'Alex Stalock.

Et c'est encore pire à San José, où les Montréalais ont perdu leurs huit dernières rencontres. La dernière victoire date du 23 novembre 1999...

Les Sharks amorcent quant à eux le mois de mars du bon pied, après avoir présenté une fiche de 3-8-2 en février. De quoi s'aider à revenir dans le portrait des séries.

Des Sharks égoïstes

La Ligue nationale publie les statistiques de possession de rondelle depuis deux semaines sur son site Internet. Les joueurs du Canadien devraient peut-être éviter de les consulter.

Les Sharks ont pris un soin jaloux de la rondelle, particulièrement dans les deux premières périodes. Andrei Markov, qui présentait un différentiel colossal de +10 à ses trois dernières sorties, semblait particulièrement débordé en compagnie de son partenaire, P.K. Subban.

Après deux périodes, les tirs au but indiquaient 24-13 pour les Sharks, et 50-28 en y ajoutant les tirs hors cible et bloqués par des patineurs. Ça donnait donc un joli taux de possession de 64% pour les hommes en turquoise. À la fin du match, on lisait 37-20.

Et étrangement, même s'ils avaient plus souvent la rondelle, les Sharks ont trouvé le moyen de distribuer plus de mises en échec que le CH (32-21). 

Price aveugle

Le Canadien a souvent trouvé des façons de gagner ce type de match en s'en remettant à Carey Price cette saison. Mais quand le gardien a la vue voilée, son travail se complique.

Les Sharks l'ont non seulement compris, mais ils l'ont mis en application. Joe Pavelski a marqué de cette façon, en faisant dévier un tir de Brent Burns tout en faisant écran au gardien. En deuxième période, Matt Irwin a profité du même stratagème pour battre Price de la ligne bleue, pendant que Ben Smith et Tomas Hertl passaient devant l'homme masqué.

Ce même Smith avait ouvert la marque plus tôt dans la rencontre, en faisant dévier une frappe de Marc-Édouard Vlasic. Smith a été acquis par les Sharks plus tôt dans la journée et a offert un but et une passe à sa nouvelle équipe.

Patrick Marleau a enfilé l'autre but des vainqueurs, en fin de match, pendant un avantage numérique.

Chez le Canadien, un seul des trois nouveaux venus a participé à la rencontre: Jeff Petry. Ce dernier a orchestré quelques belles sorties de zone, mais a tout de même fini sa soirée avec un différentiel de -1. Il a surtout joué avec Tom Gilbert, après avoir amorcé la soirée avec Sergei Gonchar.

Le Canadien reprendra l'action mercredi, à Anaheim, pour y affronter l'ancienne équipe d'Emilio Estevez.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Bergevin voulait plus de profondeur

    Sports

    Bergevin voulait plus de profondeur

    Le directeur général Marc Bergevin ne s'en cache pas; il veut que son club se rende loin en séries éliminatoires. Sauf qu'il n'était pas prêt à... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer