Séries: les Panthers à la poursuite des Bruins

Shawn Thornton, aujourd'hui un membre des Panthers, a... (Photo: AP)

Agrandir

Shawn Thornton, aujourd'hui un membre des Panthers, a remporté la Coupe Stanley dans l'uniforme des Bruins.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
Toronto

Shawn Thornton compte toujours plusieurs amis au sein des Bruins de Boston, mais il leur souhaite de la malchance alors que les Panthers de la Floride, sa nouvelle équipe, les pourchassent dans leur lutte pour une place en séries éliminatoires.

«J'espère qu'ils vont s'écrouler, a déclaré Thornton. Je veux participer aux séries. Ça fait longtemps que j'ai porté les couleurs d'une équipe qui a été éliminée, et c'est quelque chose d'inacceptable. J'espère que nous pourrons combler l'écart bientôt.»

Cet écart entre les Bruins et les Panthers pour le dernier rang faisant place aux séries n'était que de deux points avant le match des Bruins, mercredi soir, contre les pauvres Oilers d'Edmonton.

Cette course en vue d'une qualification aux séries éliminatoires est tout ce qu'il y a de plus vrai pour les Panthers, qui ont bénéficié d'excellentes performances de la part du gardien Roberto Luongo et des étoiles montantes que sont Aaron Ekblad et Nick Bjugstad.

«Nous sommes toujours dans la lutte, a déclaré l'entraîneur-chef Gerard Gallant. Nous avons été réguliers tout au long de la saison. Nous jouons avec énergie et nous travaillons fort... Lorsque nous nous présentons et affichons de l'ardeur au travail, nous pouvons battre n'importe quelle équipe, n'importe quel soir.»

Après avoir défait les Maple Leafs de Toronto 3-2 mardi soir, les Panthers poursuivront leur périple dans l'Est canadien en rendant visite au Canadien, jeudi soir au Centre Bell, avant d'affronter les Sénateurs d'Ottawa, samedi soir.

Ils ont bien joué dernièrement et ont su profiter d'une séquence de cinq défaites en six matchs des Bruins pour réduire l'avance que les hommes de Claude Julien s'étaient donnée, plus tôt en février.

Thornton, vainqueur de la coupe Stanley avec les Ducks d'Anaheim et avec les Bruins, sait qu'il est difficile de combler un recul au classement si tard en saison. Il a fait allusion à une populaire théorie selon laquelle une équipe qui n'est pas en position pour participer aux séries éliminatoires lorsque se pointe l'Action de Grâce aux États-Unis réussit rarement à renverser la vapeur.

Mais chez les Panthers, chaque match apporte la même sensation qu'un duel des séries.

«C'est ce qu'il faut, note Thornton. Nous sommes en neuvième position, pas en septième ou huitième place. Nous tentons de gravir des échelons et nous pourchassons de bonnes équipes.»

Les Bruins sont la seule équipe que les Panthers peuvent véritablement espérer rattraper. Mais le simple fait de participer à cette course est bénéfique pour cette jeune formation qui a fait des pas de géant depuis l'an dernier.

«Cette année, tout le monde est plus emballé de se présenter à l'aréna, et c'est la plus grande différence par rapport à la saison dernière, a confié Bjugstad. Nous avons du plaisir et la course pour les séries éliminatoires représente un grand défi pour nous.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer