• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les prouesses de Price maquillent les imperfections du CH 

Les prouesses de Price maquillent les imperfections du CH

Carey Price est entré en collision avec Alex... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Carey Price est entré en collision avec Alex Goligoski lors du match contre les Stars de Dallas, mardi.

Photo: André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Brossard

La situation n'est pas au beau fixe chez le Canadien, malgré la série de trois victoires acquises à domicile. Les prouesses de Carey Price actuellement maquillent quelques imperfections dans le rendement de l'équipe.

Price a d'ailleurs eu congé d'entraînement, mercredi, et absolument personne n'a contesté le privilège que l'entraîneur Michel Therrien a accordé au gardien vedette.

Le Tricolore a été dominé 79-53 au chapitre des lancers dans ses deux derniers matchs et Therrien a mis l'accent à l'entraînement sur le resserrement du jeu à partir de la zone neutre.

«Après une pause de cinq jours sans être allés sur la glace, nous devons revenir à la base et retravailler des aspects de nos stratégies, a soumis Therrien. Aujourd'hui, nous avons peaufiné notre jeu en zone neutre parce que nous avons dérogé quelque peu du plan dans nos deux derniers matchs.»

Le Canadien a intérêt à vite retrouver son synchronisme en vue de la confrontation de jeudi contre les Rangers de New York, au Madison Square Garden. Sa première visite là-bas n'avait pas été concluante - une défaite sans appel de 5-0 le 23 novembre.

«Ça n'avait pas été un grand soir, a lancé Therrien, amusé. Ce sont des choses qui arrivent pendant une saison. Une équipe connaît des hauts et des bas. Il y a des matchs plus difficiles et d'autres où tout va bien.

«Jeudi, nous affronterons une des meilleures équipes de la ligue, les finalistes de la Coupe Stanley, a-t-il enchaîné. Dans leurs 20 derniers matchs, ils n'ont subi que quatre défaites. Même mardi, dans la défaite contre les Islanders de New York, ils ont obtenu 41 lancers. C'est une équipe très coriace. Le défi sera de taille.»

Le Tricolore a repris des couleurs en supériorité numérique dans ses cinq derniers matchs, avec huit buts en 23 occasions, et il parvient à s'inscrire plus souvent tôt dans les matchs, «même s'il reste de la place pour de l'amélioration», a dit Therrien. En contrepartie, on permet aux adversaires de trop imposer leur rythme. Avec comme résultat qu'on accorde trop de tirs et, conséquemment, trop de chances de marquer.

«On dirait que quand on trouve une solution à un problème, il s'en crée un autre, a fait remarquer l'attaquant Max Pacioretty. Nous devons simplement nous appliquer à disputer 60 bonnes minutes de jeu et à déployer de l'intensité à toutes les présences sur la glace. C'est la seule chose qu'on puisse faire.»

Processus normal

L'inconstance du Canadien n'a rien d'alarmant pour Therrien, qui continue de prêcher la patience. L'entraîneur a martelé le message que l'équipe poursuit son processus d'apprentissage.

«La transition s'est amorcée il y a plus de deux ans, à l'arrivée du nouveau groupe de dirigeants, a-t-il évoqué. Au cours de la dernière année, on a greffé à l'équipe plusieurs nouveaux joueurs. Et ceux qui sont demeurés avec nous se sont vu confier des tâches plus importantes. On les utilise davantage et on leur demande d'exercer plus de leadership.

«Le plus important défi pour une équipe comme la nôtre, c'est de rester compétitif et de lutter pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires. Dans ce contexte, nos gars font un travail colossal.

«Oui, nous allons connaître des hauts et des bas, a-t-il résumé. Il y aura des matchs plus difficiles. Nous devons trouver des façons de remporter des matchs. Nous voulons que les joueurs progressent dans un environnement gagnant. C'est ce que nous sommes capables de faire.»

Dans le moment, le Canadien remporte des matchs à la façon Carey Price.

Insatisfait d'Eller

Il y a tout de même le rendement du trio de Lars Eller, avec Jiri Sekac et Brandon Prust, qui chicote l'entraîneur. Eller a été blanchi dans ses sept derniers matchs et les membres du trio totalisent seulement quatre passes dans les 10 derniers matchs de l'équipe. Therrien n'a pas caché son insatisfaction quand on a abordé le sujet du manque de résultat avec lui.

«Le trio provoque des chances de marquer, mais ça prend aussi des résultats au bout du compte, a soulevé Therrien. Les gars le savent et j'ai eu une discussion avec Lars au cours des derniers jours. À titre de joueur de centre, c'est de son ressort de s'assurer que le trio soit menaçant à l'attaque et fiable en défense.»

Emelin pas suspendu

Le défenseur Alexei Emelin n'a pas reçu de sanction additionnelle pour le geste qu'il a posé à l'endroit de Jason Spezza des Stars de Dallas, mardi. Emelin a écopé d'une pénalité majeure et il a été expulsé du match parce qu'il a donné de la bande, en deuxième période. Spezza a eu le nez fracturé sur la séquence, mais il a pu compléter la rencontre.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer