Un aréna à Las Vegas... sans argent public

Un aperçu du projet de nouvel amphithéâtre situé... (Image Icon Venue Group)

Agrandir

Un aperçu du projet de nouvel amphithéâtre situé sur la Strip de Las Vegas.

Image Icon Venue Group

Las Vegas a l'habitude des paris risqués. Mais la venue d'une équipe de la LNH n'en serait pas un pour ses contribuables.

Contrairement au nouveau Colisée de Québec qui sera construit avec des centaines de millions en argent public, un nouvel aréna est en construction à Las Vegas sans l'aide des gouvernements. Ses promoteurs privés estiment que l'amphithéâtre, qui coûtera 407 millions de dollars canadiens, peut être rentable sans l'argent des contribuables.

> Mathias Brunet: Des équipes à l'Ouest d'abord...

«MGM et AEG, qui érigent l'aréna, paient eux-mêmes sa construction, explique Ray Brewer, journaliste au Las Vegas Sun. Ils ont les poches très profondes. Très, très profondes.»

Les rumeurs d'une expansion de la Ligue nationale de hockey (LNH) à Las Vegas ont refait surface mardi. The Province, journal de l'ouest du pays, a publié un article citant des sources anonymes qui soutiennent que la décision d'installer une équipe dans le désert du Nevada «est chose faite».

En soirée mardi, un journaliste du Sports Business News en a rajouté. Québec, Toronto, Seattle et Las Vegas recevront des équipes d'expansion d'ici 2017, a assuré Howard Bloom sur Twitter. La LNH va empocher 1,4 milliard en frais d'expansion.

À l'instar de l'article du The Province, le tweet de Bloom ne citait aucune source.

La LNH a nié hier ces projets d'expansion, qui porteraient à 34 le nombre d'équipes dans la ligue. Le bras droit du commissaire Gary Bettman, Bill Daly, a déclaré au Seattle Times que ces affirmations étaient «extrêmement prématurées».

Avec ou sans équipe

Que ces rumeurs s'avèrent ou non, la construction d'un nouvel aréna a commencé en mai à Las Vegas. Il sera érigé par le géant MGM - qui contrôle plus de la moitié des chambres d'hôtel à Las Vegas - et le propriétaire des Kings de Los Angeles, AEG.

L'aréna qui sera situé sur la Strip, l'artère principale de la ville, doit être inauguré au printemps 2016. Il est entièrement financé par le privé.

En comparaison, le nouveau Colisée, qui doit être inauguré à l'automne 2015, pourrait recevoir jusqu'à 387 millions de financement de la Ville de Québec et du gouvernement provincial.

Le projet de MGM et d'AEG ne dépend pas de la venue d'une équipe de hockey. Ses propriétaires croient pouvoir rentabiliser l'amphithéâtre avec des spectacles et des galas de boxe et de l'UFC. «Ils érigent cet aréna pour des spectacles. Une équipe professionnelle? Peut-être, mais ce n'est pas primordial», explique Mark Rosentraub, professeur de gestion du sport à l'Université du Michigan.

Deux groupes seraient néanmoins dans la course pour attirer une équipe de la LNH dans le nouvel aréna: la famille Maloof, anciennement propriétaire des Kings de Sacramento, ainsi qu'une équipe menée par Jerry Bruckheimer, le producteur derrière les films Pirates des Caraïbes.

Scepticisme à Las Vegas

Ray Brewer couvre les sports à Las Vegas depuis maintenant 20 ans. Des rumeurs comme celles de mardi, il en a entendu autant qu'il y a de néons sur la Strip. «Dans la dernière décennie, on nous a promis la NBA. Puis on nous a parlé des Expos qui viendraient ici, rappelle le journaliste du Las Vegas Sun. Quelques fois, c'était la LNH. Les gens s'excitent, mais jamais rien n'aboutit.»

«Alors, disons que certaines personnes ici ne font pas tout un plat de ces rumeurs, tempère Brewer. Peut-être que celles-ci ont un petit peu plus de poids pour la simple raison qu'un aréna est en construction.»

Le professeur Rosentraub, lui, n'y croit pas davantage. Ce spécialiste de l'économie du sport s'est penché dans une étude sur le potentiel de Las Vegas pour le sport professionnel. Selon lui, la NBA aurait plus de chances d'y réussir que la LNH... et la NBA elle-même n'aurait pas beaucoup de chances d'y réussir.

«Il s'agit d'une région en moyens, mais qui n'est pas riche. Le marché est petit si on regarde le nombre d'habitants (600 000). Les touristes, eux, ne se rendent pas à Las Vegas pour voir du hockey.»

Rosentraub note que la clé du succès pour une équipe à Las Vegas sera de convaincre les hôtels d'acheter des billets. Ce pari est, selon lui, perdu d'avance pour le hockey.

«MGM contrôle environ 56% des chambres de Las Vegas. Alors MGM pourrait acheter des loges, parce que l'aréna sera à lui. Mais le Caesars, qui contrôle 36% des chambres à Las Vegas, ne prendrait pas de loges au hockey, selon le professeur à l'Université du Michigan. Pour la simple raison que le hockey n'attirerait aucun nouveau touriste en ville, donc aucun nouveau client au Caesars. Ce n'est pas comme un grand combat de boxe. Là, des gens arrivent en ville pour l'événement.»

Les dirigeants de MGM et d'AEG sont restés discrets quant à savoir si une équipe emménagerait dans leur nouvel aréna. Un vice-président d'AEG, Ted Fikre, a confirmé dans une entrevue avec un journal de Las Vegas avoir eu des discussions avec la NBA et la LNH. Fikre notait que la LNH semblait se montrer plus favorable que la NBA à l'idée.

Pour Mark Rosentraub, l'arrivée de la LNH au Nevada semble peu probable, mais nullement impossible.

«L'une des clés serait que les propriétaires soient prêts à vivre avec une équipe qui ne fait pas beaucoup d'argent. Ils ne peuvent s'attendre à un retour rapide. Ils devraient être prêts à garder l'équipe pendant 15 ou 20 ans et à faire leur profit au moment de la revente, analyse-t-il. S'ils sont dans cet état d'esprit, ça pourrait marcher.»




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer