Ryder affrontera les Leafs

«Je n'ai pas fait tout ce voyage-là pour... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

«Je n'ai pas fait tout ce voyage-là pour rien!», a lancé Ryder à la blague, à peine arrivé dans les couloirs du Centre Air Canada.

Photo André Pichette, archives La Presse

Partager

(Toronto) Cinq ans après un divorce plutôt laborieux avec le Canadien, Michael Ryder est de retour. Il est arrivé ce matin à Toronto afin de rejoindre ses nouveaux coéquipiers, moins de 24 heures après avoir été refilé au Canadien par les Stars de Dallas, qui ont obtenu Erik Cole en retour.

Il n'a pas pris part à l'entraînement du matin, devant à la place se soumettre à des examens médicaux, mais il sera bel et bien en uniforme ce soir, au moment où le Canadien va affronter les Maple Leafs.

«Je n'ai pas fait tout ce voyage-là pour rien!», a-t-il lancé à la blague, à peine arrivé dans les couloirs du Centre Air Canada.

L'entraîneur Michel Therrien n'a pas voulu nommer les prochains collègues de trio de Ryder. Mais Therrien a confirmé que l'attaquant jouera assurément au sein de l'avantage numérique. «Il n'est pas ici pour tuer des punitions!», a blagué le pilote montréalais.

Ryder retrouvera son chandail au numéro 73, qui appartenait à Brendan Gallagher. Le jeune attaquant a accepté de laisser ce numéro et de prendre le numéro 11, son numéro au hockey junior. «J'ai entendu dire que les gars ont l'habitude de donner des montres pour un numéro... Je crois comprendre que Rolex en fait des belles», a dit le petit attaquant en riant.

Cinq ans après un divorce plutôt laborieux avec le... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER) - image 2.0

Agrandir

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Michael Ryder, lui, s'est dit heureux de revenir avec le Canadien, lui qui était parti dans des circonstances pas si joyeuses en 2008, alors qu'il n'était manifestement pas un favori de l'ancienne administration. «Je ne suis pas parti en bons termes, a-t-il reconnu. Il y avait des dirigeants différents à l'époque, et bien des choses ont changé depuis. Je n'ai pas de mauvais sentiments envers l'organisation du Canadien. J'ai appris de mon premier séjour ici avec le club, et j'ai grandi depuis ce temps-là.»

Ryder a reconnu qu'il ne s'attendait pas à redevenir un jour un membre du Canadien.

«Je n'avais pas pensé à ça, mais des fois, ça arrive. Des fois, on boucle la boucle et on revient au point de départ, comme Simon Gagné avec les Flyers.»

De son côté, Michel Therrien a vanté les qualités de leader et les qualités offensives de Ryder, tout en admettant qu'Erik Cole n'avait pas connu le départ que la direction aurait souhaité en ce début de calendrier. «Erik se cherche depuis le début de la saison, a admis l'entraîneur montréalais. Il pensait peut-être un peu trop sur la glace. Je n'étais pas là l'an passé, mais je sais qu'il a connu du succès avec Desharnais et Pacioretty. Je voulais que ça se poursuive de la même façon, mais ça n'a pas été le cas.»

Exception faite du retour de Michael Ryder, il n'y aura pas de changement au sein de la formation montréalaise, ce soir à Toronto. C'est Carey Price qui sera devant le filet du CH, et Ben Scrivens gardera le filet des Leafs.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer