| Commenter Commentaires (4)

L'empreinte de Bergevin

Michael Ryder et Erik Cole... (PHOTOMONTAGE LA PRESSE)

Agrandir

Michael Ryder et Erik Cole

PHOTOMONTAGE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marc Bergevin a réussi un petit exploit en échangeant Erik Cole aux Stars de Dallas.

D'abord, il s'est débarrassé d'un joueur désabusé, qui a évoqué sa retraite du hockey dès le camp d'entraînement. (On peut maintenant déduire ce que Michel Therrien a vraiment pensé de cette déclaration.)

Ensuite, il a augmenté sa flexibilité sur le plan de la masse salariale en vue de la saison prochaine. C'est une réussite majeure puisque le Canadien comptait, à la fin du lock-out, parmi les équipes les plus mal placées à cet effet dans la LNH.

Les engagements de l'organisation pour 2013-2014, alors que le plafond salarial chutera à 64,3 millions, étaient ridiculement élevés pour une équipe ayant terminé au dernier rang de l'Association de l'Est l'an dernier.

Regagner de la souplesse était une priorité pour le Canadien. Cet échange est un pas dans la bonne direction puisque Michael Ryder, contrairement à Cole, en est à la dernière année de son contrat. Son deuxième séjour à Montréal ne sera pas nécessairement très long.

Enfin, Bergevin a aussi arraché un choix de troisième tour au repêchage dans cet échange. Garnir sa banque de choix est toujours une bonne idée pour un directeur général.

Cette transaction renforce l'empreinte de Bergevin sur l'édition actuelle du Canadien. Car, à sa façon, Cole incarnait les largesses de l'ère Gainey-Gauthier.

Son contrat de 18 millions de dollars représentait beaucoup d'argent pour un joueur tardant à se mettre en marche en début de saison, même lorsque le calendrier ne compte que 48 rencontres! Ce gars-là n'était vraisemblablement pas animé par un sentiment d'urgence.

Ryder est capable de marquer des buts tout autant que Cole. Les deux joueurs en ont inscrit 35 la saison dernière.

Bizarrement, malgré sa feuille de route, Cole aurait été un candidat de premier plan à un rachat de contrat l'été prochain. En l'échangeant, Bergevin pourra plus facilement utiliser cette carte pour régler le cas de Tomas Kaberle.

Cette transaction a une autre signification. Elle illustre à quel point le Canadien est en train de modifier son image.

Pour la première fois depuis longtemps, nous assistons à une véritable transmission du flambeau.

L'organisation veut bâtir autour de ses jeunes joueurs prometteurs, comme Alex Galchenyuk, Brendan Gallagher, Raphael Diaz, Lars Eller, Price, P.K. Subban et David Desharnais. L'époque où les premiers rôles étaient occupés par des vétérans acquis d'autres organisations est terminée.

Marc Bergevin a manifestement un plan.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • François Gagnon

    Un bon coup à très bon coût!

    J'ai toujours aimé Erik Cole. Autant le joueur combatif qui s'est remis d'une terrible blessure à la nuque pour soulever la Coupe Stanley en 2006 que... »

  • Erik Cole s'en va, Michael Ryder de retour

    Hockey

    Erik Cole s'en va, Michael Ryder de retour

    Cette fois, les rumeurs étaient fondées: Erik Cole n'est plus un membre du Canadien de Montréal. »

  • Ryder affrontera les Leafs

    Hockey

    Ryder affrontera les Leafs

    Cinq ans après un divorce plutôt laborieux avec le Canadien, Michael Ryder est de retour. Il est arrivé ce matin à Toronto afin de rejoindre ses... »

publicité

Commentaires (4)
    • Est-ce l'effet Gainey qui refait surface à Dallas...?

    • Entièrement d'accord avec vous ?
      Je ne répèterai pas les commentaires que j'ai écris sur le blogue de Mathias Brunet mais avec Bergevin le canadien à tout qu'un leader; un homme d'équipe, qui a une bonne philosophie de gestion et surtout GRANDE COHÉRENCE entre ses décisions et sa philosophie.
      Gomez dehors; Cole dehors; P.K mis au pas; IMPRESSIONNANT.
      On sent cette année que cette équipe s'en va, sans coup férir, dans une tres bonne direction.

    • Le ch a fait un très bon coup mais desharnais n est pas dans les plans a long terme , j aurais plutot mis pacioretty

    • Pas certain encore que le CH a fait un bon coup....Cole était notre meilleur joueur l'année dernière et de loin! pour ma part, je crois qu'il avait une très bonne influence sur Pacioretty et Desharnais. De plus, rappelez-vous lorsqu'il avait payé les billets d'avion des parents pour le premier match de Leblanc. Pas certain qu'il était si négatif dans le vestiaire...
      Pour ma part, je crois que la famille de Cole a eu de la difficulté à s'adapter à la ville de Montréal...dommage quand même, car avec Cole, Pacio, Bourque et maintenant Eller, le CH commencait à être plus imposant devant les filets adverses. perso, j'aurait préféré en voir d'autresartir avant Cole.
      On verra bien ce que l'avenir nous réserve...

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer