Sebastian Collberg est entre bonnes mains en Suède

Sebastian Collberg, deuxième choix du Canadien (33e au... (Photo : Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Sebastian Collberg, deuxième choix du Canadien (33e au total) au dernier repêchage de la LNH, a participé au dernier camp de perfectionnement du Canadien.

Photo : Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sebastian Collberg obtient enfin la chance de jouer un peu en Suède. Au grand plaisir de la direction du CH!

Ce choix de deuxième ronde surprise du Canadien en 2012, 33e au total, vient d'être prêté au club Orebro de la seconde division par la puissante formation de Frölunda, où il avait amassé deux passes en 16 matchs en jouant à peine quelques minutes par rencontre.

Trevor Timmins, qui à l'époque avait vu Andrei Kostitsyn perdre un an sur le banc du club de l'Armée rouge en Russie, n'est pas mécontent du transfert.

«Il a marqué un but, obtenu cinq chances de compter et on l'a utilisé à toutes les sauces à son premier match avec Orebro», a mentionné le directeur du recrutement du CH hier après-midi.

Le lock-out n'aide sans doute pas puisque Frolunda a accueilli Matt Duchene et Victor Stalberg ces dernières semaines, rien pour aider le jeune homme à jouer plus souvent.

Collberg, 5'11 et 185 livres, ne sera pas en peine dans ce circuit où évoluent tout de même plusieurs joueurs lock-outés, dont Anze Kopitar, des Kings, Gabriel Landeskog, de l'Avalanche, Patrik Berglund, des Blues, Mikael Backlund, des Flames, Carl Hagelin, des Rangers, Matt Read, des Flyers, Doug Murray, des Sharks, ainsi que le choix de première ronde des Capitals de Washington, Filip Forsberg.

«Frölunda demeure une organisation qui n'est pas facile pour un jeune joueur, dit Timmins. C'est un club qui jouit d'une grande tradition et qui évolue dans un grand marché. Ils jouent dans un grand amphithéâtre et hésitent avant de faire jouer les jeunes. C'est un changement positif pour Collberg, car il est mieux là-bas que dans un rôle de 15e attaquant à Frölunda et il demeure dans une ligue d'hommes.»

Deux beaux projets

Collberg peut être rappelé à tout moment pour Frölunda, mais la situation n'inquiète pas Timmins puisque le jeune homme est à la veille de participer à deux beaux projets avec l'équipe nationale junior: le tournoi des 4 Nations dans trois semaines, puis le Championnat mondial junior pendant les Fêtes.

«Il sera un joueur important de l'équipe nationale, il l'était déjà l'an dernier», note Timmins.

En effet, malgré son jeune âge, Collberg a amassé sept points en six matchs au Championnat mondial junior l'an dernier, et 14 points en seulement 9 rencontres au Championnat des moins de 18 ans le printemps dernier, ce qui a incité plusieurs observateurs à le qualifier de choix sûr pour la première ronde.

«Nous sommes heureux de l'avoir eu au rang où nous l'avons obtenu, de dire Timmins. Nous lui avions d'ailleurs rendu visite en Suède en février dernier. Nous ne savions pas à quel rang nous allions repêcher, mais on le considérait comme un choix de première ronde. Après l'interview, il avait même monté à bord de notre véhicule afin d'arriver à temps à son match!»

Timmins et l'organisation du Canadien, qui n'avait pas repêché de Suédois dans les deux premières rondes depuis Jan Ingman en 1981 (il n'a jamais joué dans la LNH), ne savent pas encore quand Collberg déménagera en Amérique du Nord.

«Il faudrait voir les plans avec Marc [Bergevin], mais nous ne sommes pas pressés, dit Timmins. C'est un projet à long terme et il est entre bonnes mains en Suède.»

> Réagissez sur le blogue de Mathias Brunet




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer