Canada - République tchèque: victoire facile en perspective

Les joueurs écoutent l'entraîneur Dominique Ducharme à la... (photo Graham Hughes, la presse canadienne)

Agrandir

Les joueurs écoutent l'entraîneur Dominique Ducharme à la veille de leur match éliminatoire contre la République tchèque.

photo Graham Hughes, la presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canada aura un adversaire de taille ce soir au Centre Bell : lui-même.

Les Tchèques ont marqué seulement neuf buts en... (photo Paul Chiasson, la presse canadienne) - image 1.0

Agrandir

Les Tchèques ont marqué seulement neuf buts en ronde préliminaire alors qu'ils ont affronté une seule puissance, la Suède.

photo Paul Chiasson, la presse canadienne

Rien, en principe, ne devrait empêcher l'équipe de passer en demi-finale. La formation canadienne a écrasé la République tchèque 8-0, puis 5-0, lors de rencontres préparatoires.

La République tchèque a remporté un seul de ses quatre matchs en ronde préliminaire, 2-1 contre les pauvres Finlandais. Elle a perdu 5-2 contre la Suède et a subi deux défaites en prolongation contre la Suisse et le Danemark.

Les Tchèques ont marqué seulement neuf buts en ronde préliminaire alors qu'ils ont affronté une seule puissance, la Suède. Seules la Finlande, la Lettonie et la Slovaquie ont fait pire à ce chapitre.

La faiblesse offensive des Tchèques constitue une bonne nouvelle pour le Canada, dont le talon d'Achille se retrouve devant le filet.

Le Canada vient de subir une dure défaite contre les États-Unis, heureusement sans conséquence, mais il ne faut pas oublier son solide match contre la Russie et le fait qu'il a marqué 21 buts en quatre matchs, un sommet parmi toutes les équipes du tournoi.

Malgré l'absence des Connor McDavid, Mitch Marner, Lawson Crouse, Travis Konecny et Anthony Beauvillier, le Canada a suffisamment de punch offensif avec Mathew Barzal, la révélation du tournoi avec Taylor Raddysh, et Dylan Strome. On se serait attendu à davantage de Pierre-Luc Dubois, troisième choix au total en 2016. Dubois a quatre aides en quatre matchs. Tyson Jost, lui, a deux points en quatre matchs. On le sent moins à l'aise à l'aile.

En défense, Thomas Chabot demeure le grand leader. La perte de Philippe Myers, victime d'une commotion cérébrale lors du match contre les Américains, laisse un vide important.

Le Canada devrait logiquement se frotter à la Suède s'il gagne contre la République tchèque.

JOUEURS À SUIVRE

Canada : Mathew Barzal, sept points en quatre matchs, l'attaquant le plus dominant de l'équipe même si Dylan Strome a un point de plus que lui.

République tchèque : Filip Chlapik, choix de deuxième tour des Sénateurs d'Ottawa, est le meilleur compteur des Tchèques avec trois points en quatre matchs.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer