Coupe Memorial: 1-0 pour les Foreurs, 51 arrêts pour Bibeau

Antoine Bibeau, gardien des Foreurs, a effectué 51... (Photo Dave Chidley, La Presse Canadienne)

Agrandir

Antoine Bibeau, gardien des Foreurs, a effectué 51 arrêts.

Photo Dave Chidley, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(London, Ontario) Les Foreurs semblaient encore fripés de leur toute récente conquête de la Coupe du président, du voyage en avion dans la nuit de mardi entre Baie-Comeau et Val-d'Or, et du départ le lendemain pour London après une trop courte nuit de sommeil.

Vendredi soir, les Foreurs semblaient dépassés dans les premières minutes du premier match de la Coupe Memorial. Ils se faisaient malmener par les Knights de London. Leur gardien Antoine Bibeau se faisait mitrailler. Rien ne semblait fonctionner pour eux. 

Puis soudain, à quatre minutes de la fin de la première période, Anthony Mantha s'est retrouvé devant Anthony Stolarz. L'espoir des Red Wings a fait une feinte habile, le gardien des Knights s'est compromis, et la rondelle a fini, comme c'est souvent le cas avec Mantha, dans le fond du filet. 1-0 Foreurs.

Le reste du match? Disons que les représentants du Québec ont tenté de résister tant bien que mal aux assauts des Knights, l'équipe hôtesse qui a bénéficié d'un mois de repos après son élimination hâtive ne séries. Et disons qu'Antoine Bibeau était en feu.

Le gardien de 20 ans a réussi 51 arrêts. Il a même repoussé un tir de pénalité après que l'attaquant des Knights Bo Horvat eut été retenu. C'est lui qui a permis aux Foreurs de se sauver avec une victoire de 1-0.

« Oui, je dirais que c'est un des meilleurs matchs de ma vie. C'est pas tous les jours qu'on fait 51 arrêts, a expliqué Bibeau après la victoire. Mais je voulais juste donner une chance à mon équipe. Les gars étaient fatigués. Il nous fallait cette victoire-là. »

Ceux qui ont un tant soit peu suivi les séries dans la LHJMQ n'étaient pas surpris par la prestation du gardien, choix des Maple Leafs au dernier repêchage. « Je ne peux même plus compter le nombre de fois dans ces séries où il a fait ce qu'il a fait ce soir», a lancé Mantha.

Mais les joueurs des Knights, eux, l'étaient. « On ne savait pas très bien qui c'était », a admis le capitaine Chris Tierney. Les présentations sont faites.

La confiance à fond

Les Foreurs sont arrivés à London à bout de souffle. La victoire leur permet de souffler un peu; leur prochain match a lieu mardi contre le Storm de Guelph. 

Anthony Mantha est bien conscient que les Knights ont bombardé leur gardien. Il ne peut que constater que leurs 28 tirs au but font piètre figure devant les 51 de leurs vis-à-vis. Mais selon lui, cette victoire est méritée. « Les gars se sont donnés. On était tous fatigués, mais les gars ont bloqué des tirs, ils se sont sacrifiés », dit-il.

S'il ne gagne pas les matchs tout seul, Antoine Bibeau permet aux Foreurs de jouer avec confiance, ajoute-t-il. « C'est incroyable la confiance qu'on a. C'est sûr qu'il faut se sacrifier pour l'aider, mais ça nous aide de savoir qu'il est là, dit-il. Là, on a une pause de deux jours et on va revenir plus fort. »

Après Guelph lundi, les Foreurs auront rendez-vous avec les Oil Kings d'Edmonton mardi. La victoire de vendredi leur permet de rêver : ils pourraient devenir la quatrième équipe d'affilée de la LHJMQ à remporter la Coupe Memorial.

« Je suis fier de mes gars. Ils ont travaillé fort, a dit l'entraîneur des Foreurs, Mario Durocher, dont les nerfs ont été mis à l'épreuve durant le match. On était fatigués physiquement et mentalement. On peut être meilleurs. »

>>> Réagissez sur le blogue de hockey junior




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer