L'Armada quitte Baie-Comeau sans victoire

Étienne Marcoux a fait face à 33 lancers.... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Étienne Marcoux a fait face à 33 lancers.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partager

Sur le même thème

Comme vendredi, le match entre l'Armada et le Drakkar a été serré, et comme vendredi, Baie-Comeau l'a emporté 2-1 au Centre Henry-Leonard.

Le Drakkar mène cette série demi-finale 2-0, et l'action reprendra mardi à Boisbriand.

Aucun tir pendant toute la première période, voilà la façon dont l'Armada a commencé la partie. Malgré trois avantages numériques, les joueurs de Jean-François Houle, handicapés par leur mauvaise exécution, n'ont pas réussi à menacer en zone adverse.

«Les joueurs du Drakkar ont réussi à bien fermer le jeu, à nous garder à l'extérieur. Ils ont été très efficaces le long des rampes, où l'on a perdu plusieurs batailles à un contre un», a mentionné l'entraîneur-chef de l'Armada, Jean-François Houle.

À force de persévérance, Raphaël Bussières a donné l'avance à Baie-Comeau après dix minutes de jeu en poussant dans le filet une rondelle mal contrôlée par le gardien Étienne Marcoux.

La première période a été l'affaire du Drakkar, mais au retour de l'entracte, c'était tout le contraire.

Blainville-Boisbriand a créé l'égalité à 5:57 en marquant enfin un but en avantage numérique, à cinq contre trois. Marc-Olivier Roy a déjoué le gardien Philippe Cadorette d'un tir du cercle de mise en jeu à sa gauche, du côté de la mitaine.

«Notre équipe a du caractère. Les joueurs ont pris personnel le fait de ne pas obtenir de lancer en première période. En deuxième et en troisième période, ils se sont repris», a commenté l'entraîneur.

À un moment en deuxième période, c'était 9-0 les tirs en faveur de l'Armada. Mais avec un peu plus d'une minute à écouler avant de rentrer au vestiaire, Maxim Lamarche a récupéré le retour de lancer de Valentin Zykov pour inscrire le but qui allait s'avérer être décisif.

Devant le filet du Drakkar, Philippe Cadorette a été peu menacé avec seulement 22 arrêts. Son vis-à-vis Étienne Marcoux a fait face à 33 lancers.

«Étienne a multiplié les arrêts clés, il nous a gardés dans le match», a souligné Jean-François Houle.

Malgré son but à cinq contre trois, l'Armada n'a pas profité de cinq autres occasions en avantage numérique. Baie-Comeau a été blanchi à cinq reprises.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Le bon moment pour s'illustrer

    Hockey junior

    Le bon moment pour s'illustrer

    À Sherbrooke, la saison de hockey est terminée depuis quelques semaines déjà, mais ce ne sont pas tous les hockeyeurs sherbrookois qui sont en... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer