• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Rory McIlroy et son ancien agent s'entendent hors cour 

Rory McIlroy et son ancien agent s'entendent hors cour

Rory McIlroy et son ancien agent Conor Ridge en... (Photo Nicholas Kamm, archives AFP)

Agrandir

Rory McIlroy et son ancien agent Conor Ridge en 2012.

Photo Nicholas Kamm, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
Dublin

Le golfeur Rory McIlroy est parvenu à s'entendre hors cour avec son ancienne compagnie de gérance après deux jours de procédures seulement, mettant ainsi fin à une poursuite de plusieurs millions de dollars qui aurait pu dévoiler au grand jour les détails financiers de l'un des plus grands athlètes de la planète.

«Les problèmes légaux entre Rory McIlroy et Horizon Sports Management ont été réglés à la satisfaction des deux parties, qui se souhaitent le meilleur dans leurs projets futurs», ont déclaré les deux parties dans un communiqué émis conjointement.

Les termes de ce réglement n'ont pas été divulgués.

Conor Ridge, l'agent principal de Horizon, a enlacé ses supporteurs après que l'annonce eut été faite. McIlroy n'était pas au tribunal pour l'audience de mercredi.

L'actuel numéro 1 au monde et quatre fois vainqueur de tournois majeurs avait mis fin à son contrat avec Horizon en 2013 pour former sa propre compagnie. Le Nord-Irlandais a ensuite poursuivi Horizon et Ridge, prétendant qu'on ne lui avait pas détaillé tous les termes de son contrat.

McIlroy a déclaré dans les documents déposés en cour qu'il avait signé l'entente «dans des circonstances très informelles» et sans avoir vu une ébauche du contrat avant qu'on ne lui remette sa copie à signer.

Horizon avait aussi intenté une poursuite contre McIlroy, dans laquelle elle disait que le golfeur se trouvait en bris de contrat et qu'il lui devait des millions de dollars en commissions. Parmi les lucratifs contrats signés par McIlroy alors qu'il était lié à Horizon est celui avec l'équipementier Nike au début de 2013, valant 100 millions US pour cinq ans.

Des tentatives pour résoudre cette dispute acrimonieuse ont échoué en décembre. Le tribunal de Dublin avait alloué jusqu'à huit semaines pour les procédures. McIlroy devait témoigner cette semaine.

Les procédures ont été ajournées trois fois mercredi afin de permettre aux deux parties de poursuivre les négociations. Après environ 10 heures de discussions, McIlroy a quitté vers 21h locales, sans émettre de commentaire.

McIlroy a quitté Horizon parce qu'il n'était pas content du taux qu'on lui facturait - 5% avant impôts de ses gains et 20% de ses contrats de commandites et pour ses apparitions publiques. McIlroy prétend que ces termes étaient moins bons que ceux généralement offerts aux golfeurs faisant partie du top 10 mondial, dont son compatriote et ami Graeme McDowell, qui était aussi un client de Horizon.

Les affaires de McIlroy sont maintenant gérées par Rory McIlroy Inc., dirigée par un ex-employé de Horizon, son père, Gerry, et un ami de la famille.

McIlroy vient de remporter la Classique du désert de Dubaï, dimanche dernier, sa première victoire de l'année. Il doit retourner sur les verts le 26 février, pour la Classique Honda. Il tentera également en avril de mettre la main sur le seul tournoi majeur à lui avoir échappé jusqu'ici, le Tournoi des Maîtres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer