Affaire Froome: le directeur du Tour de France veut une enquête rapide

S'il est reconnu coupable de dopage, Chris Froome... (Photo Jean-Paul Pelissier, archives Reuters)

Agrandir

S'il est reconnu coupable de dopage, Chris Froome pourrait perdre son titre du Tour d'Espagne et être suspendu pour une longue période.

Photo Jean-Paul Pelissier, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Paris

Le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, souhaite que les dirigeants du cyclisme procèdent rapidement dans leur enquête sur le quadruple champion Chris Froome.

Froome doit s'expliquer devant l'Union cycliste internationale (UCI) au sujet d'un échantillon d'urine qu'il a fourni à la Vuelta espagnole en septembre et qui a montré une concentration de salbutamol, un médicament pour l'asthme, deux fois plus élevé que le niveau autorisé.

«Nous voulons que la situation soit éclaircie, question de sortir du mystère et de l'ambiguïté, a déclaré Prudhomme à la télévision française. Nous voulons évidemment une enquête, et nous ne voulons pas qu'elle dure des mois et des mois. Nous souhaitons avoir une réponse de l'UCI dès que possible la saison prochaine.»

S'il est reconnu coupable de dopage, Froome, âgé de 32 ans, pourrait perdre son titre de la Vuelta et être suspendu pour une longue période.

Froome a prévu disputer le Tour l'année prochaine et Prudhomme veut éviter une répétition du scénario qui a vu Alberto Contador courir et gagner le Giro en 2011 malgré un contrôle positif au clenbutérol. Il a par la suite été dépouillé de son titre et la victoire a été réattribuée à Michele Scarponi après que le Tribunal arbitral du sport ait décerné une suspension de deux ans à l'Espagnol.

Froome a remporté son quatrième titre au Tour de France cette année et il a ensuite obtenu la victoire à la Vuelta.

Le salbutamol aide à augmenter la capacité pulmonaire et peut être utilisé comme un produit qui améliore l'endurance. Le salbutamol est classé comme un agoniste bêta-2 et l'Agence mondiale antidopage en autorise l'inhalation uniquement, en quantité limitée.

L'équipe Sky a déclaré que Froome a dû augmenter la posologie sans toutefois dépasser la dose permise après avoir «éprouvé des symptômes d'asthme aigus» pendant la dernière semaine de la Vuelta.

«Le salbutamol n'est pas une substance interdite, a déclaré Prudhomme. Ce qui compte, c'est la quantité prise, c'est pourquoi une bataille d'experts aura lieu, bien qu'il semble que la dose trouvée soit le double du niveau autorisé.»




publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer