Dopage: Jan Ullrich critiqué pour son refus de briser le silence

Jan Ullrich en 2012.... (Photo : Patrick Sinkel, AP)

Agrandir

Jan Ullrich en 2012.

Photo : Patrick Sinkel, AP

Partager

Agence France-Presse
Berlin, Allemagne

L'ancien cycliste Jan Ullrich, seul vainqueur allemand du Tour de France, a été critiqué pour avoir refusé de suivre l'exemple de Lance Armstrong et de briser la loi du silence sur ses pratiques dopantes.

Jan Ullrich en 2005.... (Photo archives AP) - image 1.0

Agrandir

Jan Ullrich en 2005.

Photo archives AP

La principale critique est venue de Rudolf Scharping, le président de la Fédération allemande de cyclisme qui a regretté que le vainqueur du Tour 1997 ait manqué à plusieurs reprises l'opportunité de parler de son passé et d'aider à assainir l'image de son sport.

«Jan Ullrich a toujours été mal conseillé en refusant de jouer cartes sur table», a déclaré Rudolf Scharping au magazine allemand Bunte.

«Il tient bon là-dessus. Il a saisi chaque opportunité pour s'échapper sur cette question», a t-il ajouté.

Alors que Lance Armstrong a admis s'être dopé la semaine dernière dans une interview télévisée avec Oprah Winfrey, Jan Ullrich refuse toujours de briser le silence.

«Je ne vais certainement pas faire comme Armstrong et parler devant des millions de personnes même si beaucoup de gens me demandent régulièrement de le faire», avait déclaré Ullrich au magazine Focus.

«Je vis dans le présent et je suis très content», avait-il ajouté.

Le cycliste de 39 ans, retraité depuis 2007, a été convaincu de dopage par le Tribunal arbitral du sport (TAS) en février dernier et avait été suspendu deux ans à compter d'août 2011. Tous ses résultats depuis mai 2005 avaient été annulés.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer