Jeux mondiaux de CrossFit: la constance de Vigneault

Alex Vigneault continue de faire bonne figure aux... (PHOTO SUSAN WILLIAMS, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Alex Vigneault continue de faire bonne figure aux Jeux mondiaux de CrossFit.

PHOTO SUSAN WILLIAMS, AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Québécois Alex Vigneault continue de faire bonne figure aux Jeux mondiaux de CrossFit. Au moment d'écrire ces lignes vendredi, il occupait le cinquième rang du classement général.

Josh Bridges... (PHOTO SUSAN WILLIAMS, AFP) - image 1.0

Agrandir

Josh Bridges

PHOTO SUSAN WILLIAMS, AFP

La journée de vendredi a bien commencé pour Vigneault. Il a terminé la première épreuve, le redoutable « Murph », en 13e place. Contrairement à l'an dernier, aucun athlète n'a souffert exagérément de la chaleur durant cette épreuve difficile. Il faut dire que contrairement à 2015, l'épreuve avait lieu cette fois-ci en matinée, alors que le soleil californien n'était pas à son zénith.

Parmi les faits saillants de la journée chez les hommes, le champion du monde en titre Ben Smith a fait une lente remontée dans le classement général. Au moment d'écrire ces lignes, il occupait le troisième rang. Après avoir offert un sprint phénoménal aux spectateurs en fin de parcours dans l'épreuve « Murph », qu'il a terminée au sixième rang, il a très bien fait dans la deuxième épreuve, qui consistait en une série de 30 squat cleans de poids croissant, culminant à 147 kilos (325 livres). Smith a terminé cette épreuve au quatrième rang, rappelant aux spectateurs qu'il est encore dans la course.

L'Américain Josh Bridges a quant à lui dominé le « Murph » avec un temps de 34 min 38 s. L'Américain Matthew Fraser occupait malgré tout toujours la première place du classement après six épreuves, creusant encore plus son écart avec ses poursuivants.

MURPH

Course 1,6 kilomètre

100 tractions à la barre (pull-ups)

200 pompes

300 squats

Course 1,6 kilomètre

Veste de 9 kilos (20 livres) pour les hommes et de 6,4 kilos (14 livres) pour les femmes

LE PARCOURS DES EX

Chez les femmes, Annie Thorisdottir a possiblement été l'athlète la plus soulagée en terminant le « Murph ». L'an dernier, l'Islandaise, championne du monde en 2011 et 2012, avait subi un coup de chaleur lors de la même épreuve et avait dû abandonner la compétition, épuisée. Thorisdottir occupait le neuvième rang au moment d'écrire ces lignes.

Championne du monde en 2014, la Québécoise Camille Leblanc-Bazinet connaît quant à elle un début de compétition plus difficile. Elle occupait vendredi le 27e rang du classement général. L'athlète originaire de la région du Richelieu a été incapable jusqu'à maintenant de terminer une épreuve dans les 10 premières places.

Carol-Ann Reason-Thibault était la Québécoise la mieux classée au moment d'écrire ces lignes avec une 11e place. 

Michèle Letendre a quant à elle brillé dans l'épreuve des squat cleans, exécutant la série de 30 répétitions culminant à 98 kilos (215 livres) en 6 min 27 s Letendre a terminé l'épreuve avec une impressionnante cinquième place. Elle occupe actuellement le 19e rang du classement général.

La compétition se poursuit aujourd'hui à Carson. Les athlètes devront notamment disputer une épreuve combinant de la course, des montées de corde et des poussées d'un traîneau surnommé « l'escargot ».

RANGS DES ATHLÈTES QUÉBÉCOIS APRÈS SIX ÉPREUVES

Alex Vigneault : 5e

Patrick Vellner : 8e

Albert-Dominic Larouche : 27e

Carol-Ann Reason-Thibault : 11e

Michèle Letendre : 19e

Camille Leblanc-Bazinet : 27e

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer