Billets de spectacles: les Fêtes à l'année

Charles Dutoit... (PHOTO REMI LEMÉE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Charles Dutoit

PHOTO REMI LEMÉE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Voici des suggestions de spectacles issus de plusieurs disciplines. Pour initier des gens à la musique classique, à l'humour émergent, à l'opéra, au théâtre, ou pour faire plaisir aux amateurs des Robert Lepage, Charles Dutoit et Fabien Cloutier.

Charles Dutoit et l'OSM

Dans le cadre du17e festival Montréal en lumière, maestro Charles Dutoit renouera avec l'Orchestre symphonique de Montréal avec la participation de la pianiste Martha Argerich. Des retrouvailles événementielles. En conférence de presse, le maestro a affirmé qu'il avait tourné la page. Il ne s'attendait pas à revenir si tôt diriger l'OSM, et cela aura pris 14 ans. Précisons que Martha Argerich, première soliste avec laquelle il a travaillé en 1959, est son ex-épouse. Native de Buenos Aires, elle a maintes fois joué avec l'OSM sur scène et même sur disque.

18 et 20 février à la Maison symphonique.

Coco

Texte de Nathalie Doummar, mise en scène de Mathieu Quesnel (SNL, Le vrai du faux, Les flâneurs célestes), Coco se prête aux sorties de filles. Quoique... La pièce a beau être une rencontre de filles, elle réunit dans une maison de campagne quatre jeunes femmes à l'aube de la trentaine après la mort de leuramie d'enfance. Elles plongent alors dans leurs souvenirs: de la naissance de leur amitié à leur découverte de l'amour, de la sexualité et de la vie. À voir avec Anne-Marie Binette, Kim Despatis, Marie Soleil Dion, Nathalie Doummar et Sarah Laurendeau sur les planches.

Du 25 janvier au 19 février au Théâtre La Licorne.

Fabien Cloutier... (PHOTO PATRICE LAROCHE, ARCHIVES LE SOLEIL) - image 2.0

Agrandir

Fabien Cloutier

PHOTO PATRICE LAROCHE, ARCHIVES LE SOLEIL

Fabien Cloutier

Si Fabien Cloutier se retrouve de plus en plus invité comme chroniqueur dans les médias (Paparagilles, Plus on est de fous, plus on lit!), c'est parce qu'il fallait que son talent soit reconnu par plus de gens. Nous le suivons depuis ses pièces Scotstown et Cranbourne. Toujours à mi-chemin entre le théâtre et l'humour noir qui critique la société, mais cette fois-ci en son nom, son nouveau spectacle, Assume, «chasse les petites manies du Québec contemporain et n'épargne personne», que ce soit «les politiciens, les décorateurs de maisons et autres fabricants d'opinions». Pour rire gras, noir et jaune.

26 avril au Théâtre Outremont.

887

Une production de Robert Lepage - celle-ci créée d'abord en anglais pour les Jeux Pan Am et Parapan Am de Toronto - fait toujours l'événement. Le 887 se réfère à l'adresse de l'avenue Murray à Québec où Lepage a habité de 1960 à 1970, et où il est passé de l'enfance à l'adolescence alors que le Québec s'ouvrait au monde. Intimiste, la pièce repose sur le jeu en solo de Lepage avec un décor en images et en lumières qui magnifie ses souvenirs, dont la visite historique de Charles de Gaulle au Québec en 1967.

Du 26 avril au 21 mai au TNM.

Le metteur en scène de l’opéra Les feluettes,... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Le metteur en scène de l’opéra Les feluettes, Serge Denoncourt (à gauche), et l’interprète du personnage du Jeune Simon, le chanteur Étienne Dupuis.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Les Feluettes à l'Opéra de Montréal

L'Opéra de Montréal propose un tout nouveau projet de création d'un opéra québécois: Les feluettes, d'après la pièce du dramaturge québécois Michel Marc Bouchard sur une musique du compositeur australien Kevin March. Ce projet marque la première aventure à l'opéra pour le dramaturge québécois et une troisième création lyrique pour l'Opéra de Montréal après Nelligan (1990) et Thérèse Raquin (2002). Cette mise en abîme théâtrale - pièce dans la pièce, rappelons-le - se déroule en 1952. Un groupe de prisonniers séquestre un évêque pour lui présenter une pièce de théâtre impliquant des amours homosexuelles ayant eu lieu 40 ans auparavant. Une pièce marquante portée par un grand texte.

Les 21, 24, 26 et 28 mai à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

Louis T.

Pour vos proches qui aiment l'humour émergent, pourquoi ne pas leur offrir des billets pour les spectacles de Louis T. en rodage pour son premier spectacle solo ? Reconnu pour un humour engagé collé à l'actualité, le «barista» d'Entrée principale à ICI Radio-Canada et l'auteur de capsules humoristiques pour le site de BazzoTV remet l'humour politique et la nuance au goût du jour. Lisez son fil Twitter, suivi par 32 000 personnes, pour avoir un avant-goût de ses blagues.

En rodage, 27 février au Club de l'Étoile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer