En beauté pour les Fêtes: un look qui a du mordant

On ose se coiffer et se maquiller différemment... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

On ose se coiffer et se maquiller différemment pour nos 5 à 7 des Fêtes!

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour le party de bureau ou la sortie entre amis, c'est le temps de sortir des sentiers battus. Notre artiste s'est donc amusée à créer une fausse frange à notre mannequin. Côté maquillage, on ose avec le très tendance smoky en variations de rouges. De quoi ne pas passer inaperçue!

Maquillage

Le smoky est un classique désormais indémodable. Après le règne du smoky noir, on l'a vu en multiples variations de couleurs: gris, prune, marine, brun... Cet hiver, le must, c'est le smoky rouge, nous apprend Laurie Deraps. On le crée de la même façon qu'un smoky traditionnel. «Le smoky, c'est un dégradé, finalement», résume cette dernière. Pour le réaliser, elle a utilisé un crayon rouge bourgogne qu'elle a ensuite estompé au pinceau, puis a ajouté une ombre à paupières rouge, le tout accompagné d'une bonne couche de mascara, bien entendu!

Comme le regard est très fort, notre maquilleuse suggère d'y aller de façon très naturelle pour les lèvres, avec un rouge à lèvres nude. Attention pour le choix de la teinte nude: «C'est comme une paire de jeans, c'est pas parce que c'est nude que c'est facile à trouver, il faut prendre le temps d'en choisir un qui va avec le teint, qu'il soit abricot, rosé ou même brun», illustre Mme Deraps. Pas certaine de votre choix? Allez-y pour un gloss transparent: on ne peut pas se tromper!

Coiffure

Cette coiffure est inspirée de Kendall Jenner, qui s'était pointée à un événement ainsi parée et avait créé tout un effet. Pour la réussir, il faut avoir les cheveux qui descendent au moins aux épaules. On la crée à partir d'une queue de cheval faite assez haut sur la tête, «à l'endroit où on se ferait un ‟bun" en temps normal», explique notre artiste. Ensuite, il suffit de prendre environ le quart de la queue de cheval et de venir la brosser vers l'avant, pour créer une frange qui tombe sur les yeux, en la fixant avec des pinces à cheveux sur le dessus de la tête. Ensuite, on attache le reste des cheveux en chignon légèrement déconstruit, de façon à venir «cacher» le début de la fausse frange et les pinces. Pour un joli effet, on vient prendre une mèche de cheveux et entourer le chignon. Un petit coup de fixatif pour la brillance, et hop ! On est prête pour la soirée ainsi transformée.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer