Plats pour emporter: SOS retardataires

Il reste des options pour ceux qui cherchent... (Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse)

Agrandir

Il reste des options pour ceux qui cherchent des solutions de dernière heure à leur repas de Noël. À la Bête à pain, on peut notamment trouver des tourtières, des croissants et des gâteaux aux fruits. Sur la photo, leur succursale de Griffintown.

Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans la vie, il y a toutes sortes de gens différents, et 2016 nous l'a bien fait comprendre. Il y a ceux qui ont voté pour Trump et ceux qui n'ont pas voté pour Trump, il y a les pro et les anti-pitbull, il y a ceux qui disent tourtière et ceux qui disent pâté à la viande.

Et il y a des gens qui se préparent longtemps à l'avance pour Noël - qui n'a pas une cousine qui a préparé son plum-pudding en août, genre? - et il y a ceux qui sont totalement à la dernière minute, qui étaient en train de gérer de grosses équipes, de mener de vastes projets, d'inventer des choses cruciales le jour où il fallait commander à l'avance le cochon de lait au Maître Boucher ou les tourtières du Pied de cochon. Ça arrive.

Est-ce grave?

Pas tant que ça, parce qu'il reste bien des options pour ceux qui, ce matin, cherchent des solutions de dernière heure à leur défi repas de ce soir.

En voici quelques-unes. Rappelez-vous, cependant, que partout, le principe est pas mal le même: premier arrivé, premier servi.

Une bûche?

D'abord, commençons par le dessert, parce que c'est ce qui laisse la dernière impression quand on reçoit à manger. Mon conseil: appelez votre pâtisserie préférée pour demander s'il reste de la bûche. Mais souvenez-vous que c'est une journée très, très occupée, donc patience au téléphone. Moi, j'ai déjà appelé Patrice Pâtissier, où Marie-Josée, la propriétaire, m'assure qu'elle aura à sa boutique de la Petite-Bourgogne des bûches de Noël en extra le 24 décembre pour ceux qui ne les ont pas déjà réservées. Autre idée: la Maison Christian Faure, ma préférée pour tout ce qui est pâtisserie française traditionnelle. Ce MOF - Meilleur Ouvrier de France - maintenant installé à Montréal fait du très bon boulot côté paris-brest, saint-honoré et Cie. Et non seulement les trois succursales seront ouvertes toute la journée le 24 - «fermeture à 19 h, voire 20 h», m'a dit la gentille dame au téléphone quand j'ai appelé pour confirmer -, mais celles du Vieux-Montréal et du boulevard de Maisonneuve seront ouvertes le 25 décembre ! Bonjour, la bûche aux marrons.

De 10 h à 14 h, le samedi... (Photo Olivier PontBriand, Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

De 10 h à 14 h, le samedi 24 décembre, le restaurant Au Pied de cochon est ouvert. Il y aura de la tourtière à vendre et, en plus, tous les invendus des commandes de Noël.

Photo Olivier PontBriand, Archives La Presse

De la tourtière

Ma tourtière préférée à vie est celle du Pied de cochon. Pour être sûr d'en avoir pour Noël, il faut la commander à l'avance en ligne et la faire livrer ou aller la chercher selon un horaire et un système bien précis mis en place par le restaurant, qui est particulièrement débordé de demandes pour la cuisine traditionnelle québécoise durant le temps des Fêtes. D'ailleurs, cette année, la maison a même un carnet de commandes totalisant 1000 tourtières à... Toronto! Mais que faire quand on est à la dernière minute? Appel au Pied de cochon: «Avez-vous pitié des retardataires?» Réponse: Oui! De 10 h à 14 h, le samedi 24 décembre, le restaurant est ouvert. Il y aura de la tourtière à vendre et, en plus, tous les invendus des commandes de Noël. Pensez foie gras, cassoulet, saucisson, etc.

Autre option pour la tourtière: La Maison du rôti, avenue du Mont-Royal, qui propose toute une gamme de tourtières en tous genres, incluant celle du Lac-Saint-Jean. Pour ceux qui habitent le nord de la ville, on peut en trouver à La Bête à pain, à Ahuntsic, qui sera ouvert dès 7 h et jusqu'à midi le 24 décembre. Ils en vendent trois sortes: traditionnelle, au gibier et au canard (en plus de leurs pains, croissants, gâteaux aux fruits, etc.). Ou alors, les amateurs de tourtes peuvent carrément aller chez Ta, sur l'avenue du Parc, un comptoir spécialisé dans les pâtés. C'est un restaurant néo-zélandais, donc les garnitures se permettent toutes sortes d'excentricités réjouissantes. Poulet au beurre, cari d'agneau... Et il y a des versions végétariennes.

La chaîne de pâtisseries La Gascogne a un... (PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA GASCOGNE) - image 3.0

Agrandir

La chaîne de pâtisseries La Gascogne a un comptoir de plats surgelés, un comptoir traiteur et toutes sortes de pâtisseries.

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA GASCOGNE

Repas chic

Si vous voulez une soirée chic, le restaurant Europea propose des repas tout préparés à emporter et sera ouvert pour en vendre toute la journée le 24 décembre. Un repas six services pour 43 $. Amuse-bouche, cappuccino de homard, ballotin de foie gras, tourtière, civet de cerf... Et bûche. Autre idée: la chaîne de pâtisseries La Gascogne a un comptoir de plats surgelés - coquilles Saint-Jacques, pavé de saumon aux agrumes, etc. -, toujours un comptoir traiteur avec des plats frais du jour, évidemment toutes sortes de pâtisseries, chocolats et macarons. Et même des fromages. Et du pain. Bref, c'est le dépanneur de luxe avec sept succursales dans la région métropolitaine, incluant Laval, Rosemère, Saint-Laurent...

Noël ethnique

Si vous n'avez pas envie de manger de la nourriture de Noël traditionnelle, mais juste envie d'un bon repas savoureux tout préparé, je vous lance deux idées. D'abord, Sumac, le restaurant moyen-oriental de Saint-Henri, qui propose la meilleure salade cuite en ville - un ragoût exquis de tomates et de poivrons - et toutes sortes de salades savoureuses de carottes aux épices, d'aubergines frites et de fenouil frais qu'on peut commander pour emporter. Si vous rêvez des recettes d'Otam Ottolenghi sans avoir le temps ou le goût de cuisiner, c'est là qu'il faut aller. Et les options végétariennes sont nombreuses.

Autre suggestion: le marché Akhavan, une grande épicerie perse rue Sherbrooke, à l'ouest de Décarie - un peu comme Adonis, mais encore indépendant des grandes chaînes -, où on peut acheter toutes sortes de viandes marinées qu'on n'a plus qu'à cuire. On accompagne le tout de hoummos, baba ghanouj, taboulé et de bon pain pita, tous vendus sur place. Le comptoir d'olives et de pistaches s'occupe des amuse-bouche. Et on attrape des baklavas pour le dessert. Le seul boulot: peut-être trancher quelques tomates et quelques concombres pour un peu de fraîcheur.

Joyeux 24 décembre!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer