Un multicuiseur aux grandes ambitions

Vendu 250$, soit 50$ de plus que le... (PHOTO FOURNIE PAR PHILIPS)

Agrandir

Vendu 250$, soit 50$ de plus que le modèle le plus complet actuel de Cuisinart, ce Philips se révèle plus polyvalent.

PHOTO FOURNIE PAR PHILIPS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Le Marec

Collaboration spéciale

La Presse

Ils sont des vedettes incontestées dans les cuisines en Europe. Or, les multicuiseurs en vente au Canada ne sont pas aussi évolués. Le modèle de Philips se propose d'en faire plus. Arrive-t-il à se distinguer?

Apparus en Europe, les multicuiseurs se sont mués là-bas en de véritables robots cuisiniers, capables de préparer des plats en indiquant la recette, transformant finalement l'utilisateur en «sous-chef». Revers de la médaille, il faut débourser en moyenne autour de 1000$ pour une telle machine.

Au Canada, l'offre est pour l'instant restreinte à quelques modèles qui atteignent au plus les 200$. Ils proposent de dorer la viande, peuvent faire cuire le riz, sont pourvus d'une fonction mijoteuse et savent étuver ou même servir de friteuse. Pourtant, ces produits ont beau clamer leur efficacité, ils se révèlent surtout réellement bons en mode étuveuse et mijoteuse, perdant du coup une partie de leur intérêt. Le modèle de Philips veut en offrir plus et ajoute plusieurs modes de cuisson supplémentaires. Il promet en sus la confection de soupes et de ragoûts, la cuisson des gâteaux, du riz, et peut même se muer en yogourtière.

Petite, mais grande

Assez compacte, sa cuve se révèle suffisamment grande pour préparer un repas pour cinq personnes. Elle se déplace facilement grâce à la poignée, et son plat au revêtement antiadhésif peut passer au lave-vaisselle. Attention cependant, sa surface est très facile à rayer avec une simple pointe de couteau. Il faudra faire attention de lui éviter tout contact (même en cuisinant) avec un objet métallique. Idée astucieuse, le couvercle se détache très facilement, tenant grâce à un système aimanté. Enfin, il occupe un espace vraiment réduit. 

Chapeau pour les soupes et ragoûts 

Nous avons cuisiné ce que la machine prétend pouvoir faire et l'on peut dire qu'elle n'excelle pas dans tout. Elle se révèle excellente pour cuire les soupes et ragoûts. La cuisson est uniforme et les aliments sont tendres. Elle a également su cuire un gâteau au fromage, et il a été facile de faire des yogourts. Toutefois, il faut alors se procurer des pots en verre. Étuver ses légumes est également aisé, mais nous déplorons toutefois le panier en plastique. Pour la santé, les plus prudents préfèreront appliquer le principe de précaution et ne pas s'en servir.

Faible puissance 

Même si elle peut faire bouillir les aliments, sa puissance l'empêche d'atteindre les températures d'une cuisson traditionnelle. Même chose pour la viande. Elle ne peut être saisie comme dans un vrai plat posé sur une surface de cuisson bien plus large. Comme pour les mijoteuses, le point de contact qui apporte la chaleur est un cercle de 4 cm de largeur. Il en résulte ainsi une viande à peine cuite. Mieux vaut donc utiliser une poêle classique. En mode friteuse, ce n'est pas que les frites soient mauvaises, mais elles sont gorgées d'huile. La température trop basse pour une cuisson efficace joue encore sur ce facteur. Pour le riz, il est affublé du même problème de riz trop cuit que les machines à riz testées récemment, à moins d'y mettre beaucoup d'eau.

Conclusion

Vendu 250$, soit 50$ de plus que le modèle le plus complet actuel de Cuisinart, ce Philips se révèle plus polyvalent. Toutefois, pour quelqu'un qui aime cuisiner, même en voulant fournir le minimum d'efforts, elle n'excelle que dans une partie des tâches pour lesquelles elle est conçue, et son panier en plastique est une vraie faiblesse.

Multicuiseur 4 L Avance de Philips: 250$

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer