Une cuisine pour monsieur, une cuisine pour madame

Ce décor rustique contemporain, clair-obscur et masculin, est... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Ce décor rustique contemporain, clair-obscur et masculin, est signé André Rousseau Construction.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) D'un côté, un espace classique, élégant, pur, immaculé. De l'autre, des lignes droites, nettes, des matériaux bruts et texturés. Pour ses cuisines clés en main, André Rousseau Construction joue à merveille sur les deux plans. Le yin et le yang. Le masculin et le féminin.

L'indémodable style Nouvelle-Angleterre, classique, élégant, pur, immaculé et... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.0

Agrandir

L'indémodable style Nouvelle-Angleterre, classique, élégant, pur, immaculé et plus féminin, revisité par l'équipe d'André Rousseau Construction.

Le Soleil, Yan Doublet

À gauche, de la lumière, de la fraîcheur, le style Nouvelle-Angleterre indémodable, mais tout de même revisité. La designer Nadine Hébert, qui a travaillé cette cuisine avec Jean-François Rousseau et Hélène Trépanier, a voulu la rendre plus actuelle. Avec des armoires Shaker discrètes, des poignées en chrome, une hotte classique, mais épurée, des tablettes apparentes massives et plus contemporaines.

Le dosseret est habillé de quartzite. Moins dense que le granit, il peut avoir tendance à tacher et à égratigner un petit peu plus. Mais il est moins mou, moins tachant et moins fragile que le marbre de carrera, explique la designer. Son intérêt? «Sa beauté, sa couleur. C'est un style de pierre.»

Au mur, une céramique horizontale effet bois, peinte en clair. L'harmonie est là, avec les armoires en merisier laqué blanc.

Avec un îlot et une section frigo, cette cuisine se détaillerait autour de 30 000 $, tout compris.

À droite, des angles, du clair-­obscur, un style rustique contemporain. Mais quel est ce comptoir qu'on croirait en feutre vu de loin? «C'est du granit brossé. Les gens se l'approprient un peu plus», note Nadine Hébert. Légèrement granuleux, il doit donner une nouvelle texture aux tartes et aux pâtés. La designer souligne qu'il s'entretient comme du granit poli.

Elle a choisi de le réchauffer et de le dynamiser avec une essence de bois, du frêne brossé au fini mat. Après la mode du lustré, on s'en va vers celle du mat, dit-elle. Les armoires sont d'ailleurs en acrylique mat, de couleur anthracite. «En cuisine, il y a beaucoup de gris, de noir et de blanc. Le gris a pris la place du brun», mentionne Nadine Hébert. Au mur au-dessus de la plaque de cuisson, du béton léger a été scellé pour le protéger des éclaboussures. Un look très masculin. 

L'ensemble, tout inclus avec éclairage intégré jusque dans les tiroirs, se détaille entre 20 000 et 25 000 $.

andrerousseauconstruction.com

Cet îlot aménagé par Cuisines Laurier est constitué... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.0

Agrandir

Cet îlot aménagé par Cuisines Laurier est constitué de laque italienne et d'une «tranche» d'orme.

Le Soleil, Yan Doublet

Armoire Sioui propose des débordements sur deux côtés.... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.1

Agrandir

Armoire Sioui propose des débordements sur deux côtés.  

Le Soleil, Yan Doublet

Îlots en vedette

Démesurés, les îlots sont les stars de tous les cuisinistes du salon Expo habitat. Ce n'est pas demain la veille que les invités décolleront de là pour passer au salon.

L'évier, la plaque chauffante, le coin-lunch, l'espace devoirs, le rangement : «On y retrouve tout», résume Maryse Roy, designer chez Christian Marcoux cuisine et mobilier design. «Les gens popotent en gang, alors si la plaque est dans l'îlot, c'est bien pratique.»

Les îlots conviennent aux cuisines dotées de fenêtres pleine hauteur où il y a peu de murs pour recevoir les modules d'armoires, ajoute-t-elle.

Au kiosque d'Armoire Sioui, la cuisine a été aménagée en fonction d'une pièce sans espace pour la table. Ses débordements ont donc la hauteur d'une table de cuisine. Ils sont séparés de l'espace de travail surélevé (évier ou plaque de cuisson) par une courte étagère pleine longueur, frontière à la fois pratique et jolie.

«Les gens veulent parfois des débordements de tous les côtés», note Maryse Roy. 

Ils se font des «zones», observe Karine Noël, cuisiniste chez Simard cuisine et salle de bains. Ils installent un coin-bar surélevé, ils intègrent un cellier, des tablettes décoratives, des tiroirs de rangement.

Au kiosque d'Ébénisterie Guy Rodrigue, on a vu un îlot dont le comptoir était à hauteur ajustable, bas à l'heure de la tambouille, haut quand sonne le 5 à 7. L'élévation peut aussi se faire par sections. Michèle Laferrière

armoiresioui.com

armoiresadplus.com

christianmarcoux.com

cuisinesbernier.ca

cuisineslaurier.com

ebengr.com

simardcuisine.com

L'éclairage à la DEL est une tendance forte... (Photo Le Soleil, Yan Doublet) - image 3.0

Agrandir

L'éclairage à la DEL est une tendance forte de 2015.

Photo Le Soleil, Yan Doublet

Contrastes et textures

Au premier coup d'oeil, le blanc semble omniprésent sur les armoires. Mais en réalité, c'est le mélange des couleurs, des finis, des styles et des matières qui distingue les cuisines de 2015.

«Aujourd'hui, il n'y a plus de gêne à insérer de la mélamine à travers des panneaux laqués», a commenté Stéphane Guay, designer chez Cuisines Laurier.

«On cherche la texture», fait valoir Laurie Breton, designer chez AD+. 

«On joue avec les contrastes», analyse Karine Noël, de Simard cuisine et salle de bains. Mais attention! Pas question de mélanger les essences de bois. «Sauf s'il s'agit de bois laqué», précise-t-elle.

Par ici, le mat et le lustré disséminés sur les panneaux!

Au kiosque de Cuisines Laurier, le coeur de l'îlot est constitué d'une planche d'orme rouge avec son écorce, mariée à de la laque italienne.

Une nouvelle appellation est née du mélange des genres, le «rough chic», qui met en vedette le bois de grange, le métal et le look industriel.

Et s'il est vrai que le blanc décliné dans toutes ses nuances domine, c'est qu'il est indémodable. «Les gens ont peur de se tanner des couleurs foncées», croit Émilie Bouchard-Jean, d'Armoire Sioui.

Éclairage

L'éclairage à la DEL fait fureur. On le retrouve en encastrés au plafond, alignés sur le coup-de-pied, au-dessus et autour de l'îlot, dans le garde-manger et les armoires. «C'est une question d'ambiance», analyse Karine Noël.  Michèle LaFerrière

L e Dekton coûte environ 150 $ le pied... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 4.0

Agrandir

L e Dekton coûte environ 150 $ le pied carré et peut prendre différents aspects comme le bois poli ou la pierre naturelle.

Le Soleil, Yan Doublet

Le Dekton: «une coche au-dessus du quartz et du granit»

Le recouvrement de surface Dekton est l'une des belles nouveautés de l'année. «Pour la résistance - et le prix -, c'est une coche au-dessus du quartz et du granit», mentionne Laurie Breton, designer chez AD +. Elle estime son prix à environ 150 $ le pied carré. 

Il est offert en diverses épaisseurs et dans des dimensions aussi grandes que 126 pouces sur 56.

Simon Bernier, propriétaire de Cuisines Bernier, a déniché à Las Vegas un comptoir de Dekton dont les motifs magnifiques évoquent les veines du marbre. Il l'a inséré dans une «cuisine rough chic poussée à l'extrême», où se mélangent le métal, le bois de grange et les éléments industriels.

Le Dekton convient aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. Il peut même être appliqué sur les murs et sur les planchers. Il peut afficher plusieurs looks : bois poli, métal rustique, pierre naturelle, etc. Il résiste aux taches, à l'abrasion, aux chocs, aux rayons UV, aux égratignures et à la chaleur.  Michèle LaFerrière

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • <i>Hot</i> les hottes!

    Design

    Hot les hottes!

    À la base, cet appareil n'a rien de sexy. Sa fonction est surtout utilitaire : absorber les odeurs de nourriture. Mais les fabricants prouvent... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer