L'heure est à la sieste

  • Lit de jour Oscar en lin moderne et piètrement en acier laminé à froid, fait à la main à Montréal, 6320$ chez Montauk. (Photo fournie par Montauk)

    Plein écran

    Lit de jour Oscar en lin moderne et piètrement en acier laminé à froid, fait à la main à Montréal, 6320$ chez Montauk.

    Photo fournie par Montauk

  • 1 / 5
  • Le lit de jour Lubi se déplie pour former un grand lit pour deux, 999$ (frais de douanes inclus) chez CB2. (Photo fournie par CB2)

    Plein écran

    Le lit de jour Lubi se déplie pour former un grand lit pour deux, 999$ (frais de douanes inclus) chez CB2.

    Photo fournie par CB2

  • 2 / 5
  • Méridienne Speak Easy de Lysianne Pepin, en cuir et tissu feutre, 4300$ à la boutique Maison Espace Pepin. (Photo fournie par Maison Espace Pepin)

    Plein écran

    Méridienne Speak Easy de Lysianne Pepin, en cuir et tissu feutre, 4300$ à la boutique Maison Espace Pepin.

    Photo fournie par Maison Espace Pepin

  • 3 / 5
  • Causeuse en cuir Stealth avec dossier et appui-bras ajustable, 2199$, chez Mobilia. (Photo fournie par Mobilia)

    Plein écran

    Causeuse en cuir Stealth avec dossier et appui-bras ajustable, 2199$, chez Mobilia.

    Photo fournie par Mobilia

  • 4 / 5
  • Lit de jour avec coussins mobiles imaginés par le designer Oki Sato du studio Nendo, 4086$ chez BoConcept. (Photo fournie par BoConcept)

    Plein écran

    Lit de jour avec coussins mobiles imaginés par le designer Oki Sato du studio Nendo, 4086$ chez BoConcept.

    Photo fournie par BoConcept

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Claudia Guerra

Collaboration spéciale

La Presse

Élégant, commode, confortable. Le lit de jour, ce canapé sans dossier ni bras, si populaire dans la déco scandinave des années 50, fait un retour dans nos salons.

Trop massifs et pas assez polyvalents, les traditionnels canapés-lits n'inspirent plus autant les fabricants, qui se tournent vers un mobilier hybride et beaucoup plus convivial: le lit de jour («daybed», en anglais). «Soit on manque de place, soit on n'en a pas suffisamment, et comme la méridienne, le lit de jour revient à la mode grâce à son utilité», indique Danny Chartier, directeur artistique chez Montauk. Il a revisité le meuble dans un modèle très douillet et simple, mais non sans détails, puisque passepoils et piètement en acier caractérisent le modèle Oscar.

Pratique et stylé, le lit de jour s'adapterait bien à nos multiples besoins du moment. Il peut facilement servir de petit lit d'appoint pour les amis, de chaise longue quand on veut se vautrer ou faire du «coconnage», voire de table basse lorsqu'on reçoit des invités pour l'apéro.

«En plus d'être confortable, il est de retour parce qu'il convient parfaitement aux aires ouvertes. Il permet de diviser une pièce et de délimiter l'espace. Les gens peuvent s'asseoir d'un côté ou de l'autre et participer à toutes les conversations sans se sentir exclus», souligne Kristian Lazzaro, acheteur chez Anthropologie. La boutique à l'esprit bohème a actualisé un canapé de repos Louis XV (qui n'est toutefois pas offert au Canada).

Le lit de jour a également l'avantage de casser la monotonie d'un décor avec ses formes et ses lignes le plus souvent horizontales et très épurées, à l'image du fameux divan Barcelona de Ludwig Mies Van der Rohe, qu'on reconnaît à son cuir matelassé et à son appui-tête cylindrique.

Nouveau classique

«La définition du sofa change. On joue davantage avec son concept», observe d'ailleurs Danny Chartier. Dossiers qui se reculent, appui-bras mobiles pour permettre de s'allonger... la causeuse Stealth de Mobilia, par exemple, devient presque lit à ses heures. «Le salon n'est plus formel comme avant. Les consommateurs cherchent la flexibilité et le confort. On veut relaxer, regarder la télévision, et le mobilier doit répondre à toutes ces fonctionnalités tout en étant décontracté et esthétique», explique le président de Mobilia, Johannes Kau.

Même chose chez BoCon-cept. Le fabricant, quant à lui, fait appel aux services du designer japonais Oki Sato, du studio Nendo, qui s'est inspiré de l'art de l'origami pour proposer une version minimaliste du meuble. Les lits de jour de la collection Fusion sont dotés de coussins adaptables et offrent différentes possibilités pour s'asseoir et se coucher.

Bref, plus malléables et ludiques, quoique chers, ces canapés de repos semblent bien confortables pour la sieste du dimanche après-midi...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer