Objective s'invite à table

Esthétisme, rigueur et techniques: Mariana Robledo puise son... (Photo Sarah Mongeau-Birkette, La Presse)

Agrandir

Esthétisme, rigueur et techniques: Mariana Robledo puise son identité dans la pureté et l'élégance du design textile japonais.

Photo Sarah Mongeau-Birkette, La Presse

Pour ses objets textiles, Mariana Robledo, d'Objective, opte pour le minimalisme et la simplicité, gages de durabilité, plutôt que de suivre les tendances. Pas étonnant que le lin soit son étoffe préférée...

Un chiffon à motif d'escaliers, sélectionné pour le catalogue d'objets cadeaux de Code Souvenir Montréal 2014-2015. Un tablier en lin de style japonais fait bonne figure sur Provisions by Food52, un magasin en ligne consacré à l'art de la table. Des triangles de lavande, qu'on déniche notamment chez Buk&Nola, se vendent bien. Pourtant, nappes, serviettes, napperons et torchons aux tons neutres et clairs d'Objective sont d'un minimalisme désarmant. «La conception est simple, mais la couture est haut de gamme. Les tissus, de qualité. Tout est dans les détails», insiste Mariana Robledo, qui a démarré officiellement la marque et boutique en ligne en avril dernier.

Esthétisme, rigueur et techniques... la fondatrice puise son identité dans la pureté et l'élégance du design textile japonais. Elle lorgne du côté de l'enseigne MUJI, qui propose des essentiels pour la maison sans fioritures ni fantaisie. Elle aime des créateurs comme Yumiko Sekine de Fog Linen et des artistes telle Yoshiko Jinzenji, reconnue pour l'inventivité de ses étoffes, courtepointes et broderies. Chez Objective, même les machines à coudre, des Juki dont l'une date des années 80, ont l'empreinte du pays du Soleil levant.

«J'ai toujours eu une grande admiration pour le design japonais, il est moderne, simple, pratique et joli. Les designers textiles utilisent beaucoup le lin. C'est un matériau durable et inspirant pour moi», explique la jeune femme installée à Montréal depuis sept ans.

Mariana Robledo tient à utiliser des tissus naturels,... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Mariana Robledo tient à utiliser des tissus naturels, surtout le lin, qu'elle fait venir d'Europe de l'Est.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

Débarquée au Québec pour rejoindre son fiancé qui y déménageait et pour chercher de nouvelles ouvertures, mais connaissant un peu le Canada puisque ses deux soeurs habitent à Vancouver, la Colombienne d'origine s'est intégrée peu à peu en apprenant le français et vit maintenant dans un coin branché du Plateau. Avant de lancer son entreprise, elle a suivi une formation en confection et retouche à l'École des métiers des Faubourgs-de-Montréal.

Mariana Robledo tient à utiliser les tissus naturels, surtout le lin qu'elle fait venir d'Europe de l'Est. «J'aime sa texture et ses qualités. Un torchon en lin va essuyer parfaitement un verre. Il sèche rapidement et ne sent pas mauvais comme le coton. Il est durable et plus on le lave, plus il devient doux.»

D'ailleurs, le nom Objective a été choisi parce que chacun de ses objets a un «objectif», une raison d'exister bien précise, comme les chauffe-tortillas (en lin sérigraphié, ils seront offerts en septembre), destinés à réchauffer aussi pain et crêpes.

La propriétaire prévoit d'ajouter de la broderie à ses créations aux finitions impeccables, puis de produire ses imprimés. Donc, une étape à la fois, avec une nouveauté en novembre: des couvertures bicolores en laine et ourlets de lin qu'on a bien hâte de découvrir.

madebyobjective.com




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer