Se balancer de l'hiver en hamac

L'hiver, les hamacs sont souvent oubliés au fond des placards. Pourtant, ils... (Photo Martin Tremblay, La Presse)

Agrandir

Photo Martin Tremblay, La Presse

L'hiver, les hamacs sont souvent oubliés au fond des placards. Pourtant, ils peuvent trouver leur place à l'intérieur et pourquoi pas devenir le lieu de détente favori de votre ado.

Qui ne rêve pas d'un cocon de coton pendant la saison froide? Confort assuré... à condition de bien choisir son nid suspendu.

D'emblée, deux options se présentent: le hamac traditionnel et le hamac-chaise.

Le premier, tendu entre deux points d'ancrage, est parfait pour s'allonger. Alain St-Onge, de la boutique Hamaca, recommande un hamac Maya tressé en coton (filet très confortable) ou en toile de coton, «moins large mais beaucoup plus chaud, ce qui est appréciable l'hiver», souligne-t-il. En outre, il déconseille les modèles avec barres de bois, encombrants.

Mohsen Saberian, de La Maison du hamac, abonde dans le même sens: tissu et toile en coton sont garants du confort. Il précise cependant que les filets en nylon résistent mieux aux intempéries - à considérer si le hamac passe à l'extérieur une fois les beaux jours revenus.

Côté tailles, la gamme s'avère très large, du modèle familial à celui pour bébé. «C'est très sûr et l'enfant dort très bien!», assure M. Saberian.

Le hamac-chaise, suspendu au plafond, a aussi ses charmes. «Il s'installe bien dans un coin et ne gêne pas le passage. Certains le mettent dans un cadre de porte inutilisé», suggère M. Saberian.

Dans tous les cas, ne pas hésiter à composer avec les coloris: uniformes et discrets (l'écru, passe-partout, s'harmonise bien avec les boiseries) ou aux rayures éclatantes (rouges, vertes, violettes, alouette...), selon l'effet souhaité dans la maisonnée.

Solide sieste

Contrairement à l'installation extérieure, les points de fixation intra-muros peuvent représenter un défi, si l'on ne veut pas que sa sieste finisse en chute sur les fesses.

Tout repose sur les caractéristiques et l'agencement de votre logis.

Avec un hamac traditionnel, prévoir un espace minimal de 4 m (13 pi). «Si les murs sont en gypse, utiliser les montants en bois est suffisant», souligne Alain St-Onge. Pour les repérer, on peut louer ou acheter un détecteur de montant, offert dans le commerce. Il reste à installer de solides crochets en acier, munis de longues tiges. Votre mur est en béton? Chevilles obligatoires.

Enfin, pensez au démontage rapide du hamac: des mousquetons ou des crochets en S sont fort pratiques.

L'unique point d'ancrage du hamac-chaise, quant à lui, se logera au plafond, dans une poutre (là encore, détecteur de mise). Si on choisit l'installation dans un coin, songer à laisser une marge minimale de 30 cm (1 pi) par rapport aux murs.

«On peut utiliser des rallonges pour ajuster la hauteur et la tension», indique Mohsen Saberian. Notez aussi que les tissus se détendront avec l'usage, jusqu'à 15%.

Au moindre doute sur la solidité des ancrages, faire appel à un pro ou à un ami bricoleur.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer