Le béton dans tous ses états

Un vieux béton de 60 ans rempli de... (Photo: fournie par Atelier B)

Agrandir

Un vieux béton de 60 ans rempli de cicatrices a retrouvé la jeunesse. Traité à la meule d'abord et poli ensuite pour un résultat proche du marbre jaune. Réalisé par Atelier B pour un intérieur montréalais.

Photo: fournie par Atelier B

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Léger
La Presse

Claudia Croteau et son frère Guylain ont fondé Design M3béton il y a trois ans. Lui, l'artisan, et elle, la designer. Ils réalisent sur mesure des comptoirs et des manteaux de cheminée, en plus de concevoir des pièces de mobilier. Le tout dans une facture contemporaine et dépouillée. Le matériau est travaillé de telle sorte qu'il devient étonnamment chaleureux bien qu'il soit associé au look industriel.

Manteau de cheminée Tectonique disponible en deux grandeurs.... (Photo: fournie par Design M3béton) - image 1.0

Agrandir

Manteau de cheminée Tectonique disponible en deux grandeurs. Impressionnant par sa facture, il se place à l'horizontale ou la verticale et s'ajuste en fonction de la dimension du foyer. Prix: aux alentours de 3200$.

Photo: fournie par Design M3béton

«Nous, on ouvre le créneau du fait main», indique Claudia, précisant que le type de mélange varie en fonction de sa finalité. «Le béton est magnifique et malléable», précise-t-elle en avouant avoir développé une passion pour le mobilier en béton, «les antiquités du futur», selon son expression.

Les Croteau ont fait jaser au dernier Salon international du design d'intérieur de Montréal (SIDIM) en remportant le prix de l'innovation technologique avec leur nouveau manteau de cheminée Tectonique dans la catégorie «Nouveau produit, nouvelle technologie». Cet habillage de cheminée vient en deux grandeurs, deux finis et une douzaine de coloris, comme chocolat ou tilleul. «Ce produit est conçu de façon à être installé de manière efficace en facilitant le travail des installateurs et donc en réduisant les coûts. On ne le coule qu'une fois la commande passée. Et ça nous prend très peu de temps à installer», confirme Guylain.

Claudia Croteau et son frère Guylain ont fondé... (Photo: fournie par Aletier B) - image 2.0

Agrandir

Photo: fournie par Aletier B

Cette passion se traduit par la création de tables basses de salon, de tables de chevet, de bancs, de tables bistro. Il y a également une gamme de mobilier de jardin qui sera disponible au printemps 2011. «Nous faisons aussi des lavabos en béton qu'on peut très bien installer sur des vanités IKEA», signale Mme Croteau. M3béton a déjà réalisé des bases de douche en béton pour des résidences. «On peut même concevoir des panneaux de douche en béton.» L'atelier s'est fait connaître parmi les architectes et designers avec un travail de grande qualité. Ses comptoirs de cuisine, offerts dans une grande gamme de coloris, se démarquent par leur facture aérienne.

Contrôle de qualité

Frédéric Tremblay, de chez Atelier B, se spécialise dans les planchers en béton, les comptoirs de cuisine et les petits foyers à l'éthanol. L'artisan doit souvent réparer des comptoirs mal faits, ou qui ont tendance à bomber ou se fissurer. Il traite la matière depuis 15 ans pour ses propriétés esthétiques. Il avertit qu'un projet de béton, «ça se prépare». «Même si on en voit partout, le béton demeure un monde artisanal. Les gens pensent que ça ne coûte rien mais le béton est traité, travaillé, moulé. Les mélanges à faire soi-même à la Dunkin Donuts, les countertop mix, c'est plus difficile à polir ensuite», d'affirmer M. Tremblay.

Un comptoir de cuisine en béton gris conventionnel... (Photo: fournie par Atelier B) - image 3.0

Agrandir

Un comptoir de cuisine en béton gris conventionnel de deux pouces. On joue dans les mêmes prix que le granit, autour de 80$ du pied carré (livré et installé).

Photo: fournie par Atelier B

Dans la préparation d'un béton résistant, il faut que la matière préparée, faite de ciment, d'agrégats, de sable et d'eau, demeure au moins une semaine à l'humidité avant son utilisation. À moins, ajoute Frédéric Tremblay, qu'on ait entre les mains un béton très plastifié constitué de polymères. «Il faut deux éléments pour diminuer la fissuration: la cure du béton et le joint de contrôle (fait au trait de scie).» Atelier B a fait sa marque surtout avec les planchers. La popularité de ce type de revêtement dans le secteur résidentiel augmente d'année en année. Au fil du temps, le plancher en béton acquiert une patine intéressante. Et pour un revêtement de sol de qualité, on doit s'attendre à débourser pas moins de 6$ le pied carré. On peut d'ailleurs teindre un plancher en rouge, bleu ou noir même longtemps après son installation pour lui donner un nouveau look.

Tâches et entretien

Pour un comptoir de cuisine, il faut s'attendre à devoir l'entretenir une fois par mois - au début en tout cas - avec une cire d'abeille. «Ça se patine tranquillement», signale Claudia Croteau de Design M3béton. Il y a aussi des scellants pénétrants qui font bien l'affaire. Chose certaine, il ne faut pas s'énerver à la vue des taches de lait ou de jus de citron. Ces matières sont acides et marquent le béton. «C'est normal que les premières taches dérangent. Il faut laisser vieillir le béton», affirme pour sa part Frédéric Tremblay

Pour en savoir plus: m3beton.ca , atelierb.ca




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer