Fleurs écolos livrées sur demande

Oursin Fleurs offre un bouquet par jour - l'offre est... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Oursin Fleurs offre un bouquet par jour - l'offre est pour l'instant limitée du mercredi au vendredi, sauf exception. La composition du bouquet du jour est dévoilée le matin même à 9 h.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une entreprise montréalaise offre depuis peu un service de livraison de fleurs entièrement écologique, de la cueillette jusqu'au vase. Parce que oui, sous des dehors de verdure fleurie, l'industrie de la fleuristerie n'est pas des plus écologiques.

Bon nombre de fleuristes offrent des écofleurs, qui sont produites de façon équitable, dans le respect des enjeux sociaux et environnementaux. Mais Oursin Fleurs va plus loin. «Les fleuristes conservent dans d'immenses réfrigérateurs un maximum de variétés de fleurs, explique la propriétaire Julie Richer. Il y a beaucoup de pertes, d'une part, et ça engendre une importante consommation d'énergie. Je m'efforce donc de travailler avec des fleurs locales. La semaine dernière, 90 % de mes fleurs étaient d'origine canadienne.»

Évidemment, les bouquets sont ceux du moment. Oursin Fleurs offre ainsi un bouquet par jour - l'offre est pour l'instant limitée du mercredi au vendredi, sauf exception. La composition du bouquet du jour est dévoilée le matin même à 9 h, sur Facebook, Instagram ou sur le site internet. «C'est comme l'idée d'un menu du jour au restaurant, on n'a pas le choix, illustre Mme Richer. On prend les commandes et on effectue la livraison entre 13 h et 18 h.»

Pour l'instant, la capacité de production est réduite, on parle d'une trentaine de bouquets par jour, il faut donc ne pas trop tarder à passer sa commande. Le service est actuellement limité au coeur de l'île de Montréal. «Mais on fait la livraison au bureau, on peut ainsi atteindre les gens de l'extérieur qui travaillent au centre-ville», s'empresse de préciser la fleuriste.

À vélo et en auto électrique

C'est au contact du courant américain slow flower que Julie Richer a décidé de plaquer son emploi de sommelière pour démarrer sa petite entreprise, il y a moins d'un an.

«Il existe aux États-Unis un mouvement intéressant en ce moment. On voit de plus en plus de fleuristes qui s'approvisionnent des fermes locales, ils veulent être le plus près possible de leurs produits. Ils ont aussi un souci écologique poussé et ils privilégient un look plus sauvage.»

L'utilisation de teintures est donc bannie, les tubes de plastique jetables remplis d'eau sont remplacés par du papier imbibé, les enveloppes sont faites de cellophane compostable. Quant à la livraison, Oursin Fleurs fait appel à un service qui travaille uniquement à vélo ou en voiture électrique.

«Je veux aussi proposer un produit qui se distingue par son esthétique, poursuit Julie Richer. Pour l'emballage, j'utilise par exemple des palettes de couleurs monochromes, je veux ainsi me dissocier de l'allure conventionnelle de nombreux fleuristes.

«Du haut de mon expérience de moins d'un an, je me sens un peu mal de dire que l'on peut moderniser cette industrie, enchaîne-t-elle en toute humilité. Mais je crois que mon offre est assez différente pour que je puisse trouver mon marché. Et je crois bien qu'il y a une demande.»

____________________________________________________________________________

oursinfleurs.com




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer