Tablettes dans la cuisine: jouer avec l'espace

Dans la cuisine de ce spacieux appartement de... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Dans la cuisine de ce spacieux appartement de Griffintown, Groupe 3R a intégré quelques tablettes. Bien en évidence, les objets placés dessus attirent l'attention et donnent à la pièce un cachet supplémentaire.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans les cuisines, les tablettes prennent du galon. Plutôt que d'être enfermées dans des armoires, elles s'affichent de plus en plus, en toute impunité!

«Les tablettes sont appréciées, car elles permettent d'avoir les choses fréquemment utilisées à portée de la main, indique Jean-François Aubry, directeur général du Groupe 3R, spécialisé dans la conception et la réalisation de cuisines et de salles de bains. Elles permettent aussi de mettre en valeur de beaux objets. Les gens aiment exposer les accessoires de cuisine ou les bibelots qui leur tiennent à coeur.»

Il les utilise fréquemment dans les aires ouvertes pour créer un effet de profondeur. Mais il y va avec parcimonie.

«Il faut mettre les tablettes à la bonne place, pour mettre en évidence certains objets. Ce n'est pas toujours simple. Cela demande d'être super ordonné et de former de belles lignes droites.»

Les tablettes aident à donner à chaque cuisine un caractère plus personnel, estime Brigitte Boulanger, copropriétaire et directrice design de Cuisines Steam. «Les clients laissent libre cours à leur imagination, dit-elle. Certains, qui adorent cuisiner, veulent beaucoup de tablettes pour mettre de l'avant leurs accessoires et y avoir accès rapidement. Dans des aires ouvertes, d'autres préfèrent que la cuisine s'harmonise avec le restant de la maison. La pièce est alors assez neutre et les objets exposés changent au gré des saisons, comme dans une galerie d'art.»

L'insertion de tablettes permet aussi de mieux exploiter un espace restreint, précise-t-elle.

Le désordre et la poussière? Il ne faut pas en avoir peur et se priver de l'occasion de personnaliser sa cuisine, croit-elle. «Il y a un côté bohème, désordonné, qui est très tendance, dit-elle. Sur Instagram, on voit des photos d'intérieurs moins léchés qu'avant. La perfection n'est plus de mise.

Grands voyageurs, les propriétaires voulaient que leur cuisine... (PHOTO MARIO DUBREUIL, FOURNIE PAR CUISINES STEAM) - image 2.0

Agrandir

Grands voyageurs, les propriétaires voulaient que leur cuisine n'ait pas l'air d'une cuisine et qu'elle s'harmonise avec le restant de la maison. La surface de cuisson est donc discrète. À côté et au-dessus, sur des tablettes, de nombreux objets rapportés de contrées lointaines sont mis en valeur.

PHOTO MARIO DUBREUIL, FOURNIE PAR CUISINES STEAM

Créer de l'effet

À Hauteur d'homme (Hh), une entreprise montréalaise qui fabrique des meubles et des cuisines de bois local avec un souci écologique, lance trois nouveaux modèles de cuisine. Dans celui intitulé Olivier, très épuré, des tablettes sont insérées à un seul endroit pour créer un certain dynamisme, indique Louis-Philippe Pratte, président et fondateur de Hh. Au-dessous des tablettes, tasses et assiettes sont à la vue dans trois tiroirs ne comportant aucune façade.

«Cela a un côté convivial, quand on peut voir la vaisselle, souligne M. Pratte. Cela crée un contraste, tout en étant en continuité avec le restant de la cuisine.»

Pour que ce soit beau, mieux vaut circonscrire les tablettes dans un endroit stratégique, dans des niches, estime François Levesque, cofondateur de l'entreprise Richard & Levesque, qui partage son temps entre Toronto, Québec et la nouvelle succursale de Boisbriand.

«Il y a souvent un éclairage à DEL pour mettre en valeur les éléments chers aux clients», précise-t-il.

Signe de l'engouement pour les tablettes, la designer Emilie Cerretti greffera une étagère en acier brut à l'îlot de la cuisine qu'elle aménagera au Salon ExpoHabitation d'automne, qui se tiendra au Stade olympique du 20 au 23 octobre. Elle y mettra des plantes et des fines herbes, ainsi que des bibelots.

«Pour que rien ne traîne, les petits appareils électriques seront dissimulés dans une grande armoire, qui ira du haut jusqu'en bas, explique-t-elle. De leur côté, de beaux livres de recettes, des bols et des plantes seront bien en évidence dans l'étagère.»

La cuisine sera réalisée selon ses spécifications par Cuisimax.

L'insertion de tablettes permet de mieux exploiter un... (PHOTO FOURNIE PAR CUISINES STEAM) - image 3.0

Agrandir

L'insertion de tablettes permet de mieux exploiter un espace restreint. Chez la blogueuse Christelle Tanielian (derrière Christelle is flabbergasting), Cuisines Steam a intégré une étagère en partie devant la fenêtre, en prenant soin que celle-ci puisse s'ouvrir facilement. La lumière continue d'entrer à flots.

PHOTO FOURNIE PAR CUISINES STEAM

Nouvelles options

Tablettes et étagères sont offertes dans un choix grandissant de couleurs, de matériaux et de formes.

IKEA, qui propose déjà une multitude d'options, présente notamment dans son nouveau catalogue une étagère murale en acier peint, dénommée Falsterbo, dotée de tablettes avec un rebord, de petits compartiments fermés et de crochets.

«Avec des étagères, on peut tirer parti de l'espace vertical sans avoir recours aux traditionnelles armoires de cuisine, indique Lucy Frechette, porte-parole d'IKEA Canada. Ceux qui n'ont pas un grand budget peuvent ainsi maximiser leur espace, souvent restreint.»

Très pratiques, les tablettes s'affichent dans toutes les pièces de la maison, fait-elle remarquer. Dans les habitations à aires ouvertes, elles peuvent même servir à faire un lien entre les différents espaces.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer