Oser le noir

Le noir: un choix audacieux.... (Photo fournie par OSA Images)

Agrandir

Le noir: un choix audacieux.

Photo fournie par OSA Images

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Du noir enveloppant plutôt que du blanc étincelant dans la salle de bains? Voilà un choix audacieux, inattendu et... de plus en plus répandu.

Le propriétaire d'une nouvelle maison à Longueuil profite aujourd'hui d'une grande salle de bains recouverte de marbre noir du sol au plafond. Située à l'étage et jouxtant la chambre principale, cette pièce comporte un espace où se côtoient une baignoire et une douche de plain-pied. Bonne idée: un coin vitré a été aménagé. Exposée au nord-ouest, cette ouverture en angle offre une vue panoramique sur la cime des arbres, ainsi qu'une douce lumière pendant la journée.

«Le marbre fait un retour en architecture», constate Lisa-Marie Fortin, architecte associée chez Thellend Fortin, l'agence qui a conçu cette propriété. Classique, cette matière est toutefois traitée d'une manière contemporaine.

«Nous avons exploité le marbre comme matériau unique pour habiller tout le volume de la salle de bains, tel un écrin, enchaîne Lisa-Marie Fortin. À la place du marbre clair, nous avons privilégié le noir afin de donner du caractère et de la texture au lieu. Dans la foulée, une ambiance feutrée, propice à la détente, a été créée. Contrairement à une salle de bains blanche et lustrée, celle-ci n'a rien d'agressant le matin. Au contraire. Elle est à la fois lumineuse et apaisante.»

De grands carreaux de porcelaine couverts d'une couche de marbre noir Marquina de 3 mm d'épaisseur, au fini mat, ont été posés sur les murs et le plafond de la salle de bains (Accolade Premium, environ 10$ le pi2; www.leezasurfaces.com).

Quant au sol et au mur sur lequel se trouvent la robinetterie et la douchette, ils sont tapissés d'une mosaïque de marbre noir (Nero Premium Poli, 14,95$ le pi2; www.ciot.com).

«La mosaïque s'avérait appropriée pour le sol, car moins glissante en raison des nombreux joints, explique Louis Thellend, architecte associé. Aussi, elle nous permettait de réaliser aisément la niche vouée au rangement des produits de soin, ainsi que la colonne de robinets de la baignoire.»

Composée de verre trempé extraclair, la paroi de la douche réfléchit certains des éléments de la salle de bains, comme le lavabo et les deux appliques.

Enfin, deux encastrés dans le plancher participent à l'éclairage d'ambiance tout en mettant en valeur la forme et la blancheur de la baignoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer