Du vieux, c'est parfois mieux

Bois à la peinture écaillée, moulure ancienne marquée par le temps,  fenêtres... (Photo fournie par Jolianne L'Allier-Matteau et Alexandre Chabot)

Agrandir

Photo fournie par Jolianne L'Allier-Matteau et Alexandre Chabot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse

Bois à la peinture écaillée, moulure ancienne marquée par le temps, fenêtres et solives récupérées... Les concepteurs et entrepreneurs de L'Atelier 3/4 fort se distinguent dans le secteur de la rénovation avec une démarche axée sur la récupération. Quelques années après avoir transformé un duplex en maison à étage, dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, la firme montréalaise s'est attaquée à la dernière pièce qui n'avait pas été remodelée: la salle de bains jouxtant les pièces de vie.

À l'exception de la robinetterie, tout ce qui a été utilisé dans cette salle de bains a été récupéré», affirme Francis Rollin, designer et entrepreneur général associé à L'Atelier 3/4 fort.

Parmi les éléments recyclés les plus attrayants, il y a assurément les planches à la peinture écaillée, qui sont issues d'une ancienne étable et qui habillent aujourd'hui une pharmacie.

Nous avons réarrangé dans le désordre les lames de bois qui affichent de vieilles couleurs de peinture et cette réorganisation produit de nouveaux motifs», explique Francis Rollin.

La beauté brute de ce lambris procure un supplément d'âme au décor en raison de son authenticité. Rien à voir, donc, avec la réalisation d'une fausse patine.

Le vécu d'un matériau évoque l'histoire d'un bâtiment et crée toute l'originalité d'une pièce», enchaîne le designer qui n'a pas hésité à utiliser les anciennes solives du plancher de l'étage pour réaliser le plan de travail du meuble-lavabo.  

Autre caractéristique: l'aspect rustique des matériaux détournés est mis en valeur grâce à un aménagement contemporain défini par des lignes pures.  

Ainsi, la pharmacie couverte de bois usagé est composée d'une structure d'acier laminé à chaud de forme rectiligne. Autre trait distinctif: elle affiche des pleins et des vides.  

Dans le même esprit, une vieille moulure «abîmée» par le temps et qui servait de bordure à un tableau dans une ancienne école a été posée le long d'un grand miroir. Sa nouvelle fonction? Ses rainures permettent maintenant d'exposer des photos-souvenirs.  

Enfin, même les sanitaires ont été récupérés, dont le lavabo qui provient de chez un antiquaire. Quant à la fenêtre le surplombant, elle a été sauvegardée lors de travaux réalisés par L'Atelier 3/4 fort dans une habitation du quartier Ahuntsic.




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer