1001 pots: pièces choisies

Voilà 28 ans que Val-David accueille l'exposition 1001 pots,... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Voilà 28 ans que Val-David accueille l'exposition 1001 pots, qui réunit des céramistes québécois.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Voilà 28 ans que Val-David accueille l'exposition 1001 pots, qui réunit des céramistes québécois. Cette année encore, une centaine d'artisans ont répondu à l'appel et exposent leurs oeuvres dans un agréable jardin. Nous vous en présentons cinq.

Les couleurs pastel de Marie-Hélène Robillard

C'est son premier passage à 1001 pots et c'est une céramiste de la relève que l'on remarque. Les délicates pièces translucides de Marie-Hélène Robillard sont inspirées par la nature, la mer en particulier, et sont légèrement teintées de couleurs pastel. «La porcelaine est classique; j'utilise la déformation pour donner un côté plus organique, plus contemporain», explique la jeune femme, qui a fait de la céramique sa deuxième carrière.

Les lignes et les points de Mélanie Ranger

Mélanie Ranger est devenue céramiste professionnelle il y a un an, après une carrière de chasseuse de têtes. On retrouve sur toutes ses créations trois lignes et trois points, une caractéristique qui la démarque. «Ça représente un peu mes garçons et moi. Ce n'est pas un logo, c'est quelque chose qui est venu instinctivement, avec lequel je m'amuse, je me laisse aller», explique la céramiste de 41 ans.

Alain Cousineau crée ses tasses, bols et assiettes tous... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Alain Cousineau crée ses tasses, bols et assiettes tous de la même couleur, un bleu obtenu à la cuisson dans un four électrique.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Le bleu d'Alain Cousineau

Potier professionnel depuis 38 ans, Alain Cousineau affirme qu'il fait «partie des vieux» de 1001 pots! C'est sa 25e présence à l'événement et on remarque aisément ses tasses, bols et assiettes tous de la même couleur, un bleu obtenu à la cuisson dans un four électrique. «Je fais des pièces utilitaires, dit-il à propos de sa production. Ce sont des pièces pour la cuisine, pas pour le salon!» À utiliser sans parcimonie.

La délicatesse de Louise Bousquet

La porcelaine toute blanche de Louise Bousquet se décline en assiettes, verres, bols, vases, mais aussi en jolis coquetiers qui ont retenu notre attention. La céramiste, qui exerce ce métier depuis 48 ans, estime que les gens s'attendent à une «régularité et à une fidélité» dans sa production, mais elle se «fait aussi un devoir d'apporter quelque chose de nouveau». Cette année, ce sont des vases de «type sphère» qui s'invitent à 1001 pots. Elle a beau paraître fragile, la porcelaine de Louise Bousquet est de la porcelaine dite dure, qui va au lave-vaisselle et au four à micro-ondes.

Les oiseaux de Kinya Ishikawa

Kinya Ishikawa passe à côté de nous tandis que nous regardons les pièces d'une céramiste. «C'est joli, hein?» On lui demande où sont les siennes. Il balaie la question d'un grand geste de la main, comme si sa production n'avait pas d'importance devant toutes les autres, puis continue son chemin. En tant que fondateur de l'événement 1001 pots, l'homme laisse toute la place à ses invités et cache presque ses jolies oeuvres dans une petite maison. Ça vaut la peine d'y entrer!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer