Îles de la Madeleine: maison baladeuse

  • Cette ancienne salle paroissiale a trouvé une nouvelle vie en bord de mer. La vaste aire ouverte du rez-de-chaussée a été judicieusement divisée, notamment par une immense armoire. (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Cette ancienne salle paroissiale a trouvé une nouvelle vie en bord de mer. La vaste aire ouverte du rez-de-chaussée a été judicieusement divisée, notamment par une immense armoire.

    Photo Alain Roberge, La Presse

  • 1 / 5
  •  (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Photo Alain Roberge, La Presse

  • 2 / 5
  •  (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Photo Alain Roberge, La Presse

  • 3 / 5
  •  (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Photo Alain Roberge, La Presse

  • 4 / 5
  •  (Photo Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Photo Alain Roberge, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Îles de la Madeleine) Un vent de renouveau souffle sur les Îles de la Madeleine. Un vent venu de la mer, inspirant certains propriétaires qui restaurent avec brio leur demeure parfois fraîchement acquise. Nous avons visité trois maisons qui valent le détour.

PROJET 3

Maison baladeuse

Les maisons ont ceci de particulier qu'elles voyagent aux Îles de la Madeleine... La preuve en est cette vaste salle paroissiale coupée en deux, puis transportée sur plus d'un kilomètre en pleine tempête de neige et presque échappée dans un fossé ! avant de trouver de nouvelles fondations en bord de mer.

« Les gens, ici, ont l'habitude de transporter leurs bateaux sur de longues distances. Une maison, ce n'est pas beaucoup plus compliqué », remarque la propriétaire. « J'ai eu un coup de coeur en visitant la salle : j'ai pensé que ce serait merveilleux de vivre dans unemaison à aire ouverte. »

Une fois le terrain trouvé en bord de mer, on a donc veillé en rénovant à garder la majeure partie du rez-de-chaussée libre de murs. La scène surélevée où l'on donnait autrefois des concerts a été préservée et transformée en salon, piano à queue en prime. Amenez-en des amis, des enfants et des petits-enfants : il y a de la place pour festoyer. Le lieu en est resté un de rassemblements. Tous les meubles ont été faits ici, avec talent et il en fallait pour concrétiser l'idée (géniale !) de l'architecte Johanne Béland de construire une immense armoire pour séparer l'entrée de la cuisine sans ériger de cloison. Très haute, elle sert à la fois de garde-robe, de bibliothèque, de rangement pour le bois de chauffage : un truc à retenir!

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer