Les migrants affluent dans une indifférence générale, déplore la Croix-Rouge

Des migrants arrivent sur l'île de Kos, en... (PHOTO ALEXANDER ZEMLIANICHENKO, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Des migrants arrivent sur l'île de Kos, en Grèce.

PHOTO ALEXANDER ZEMLIANICHENKO, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Genève

Les migrants affluent en Europe dans l'indifférence générale, a déploré le directeur de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC), qui exhorte la communauté internationale de se «réveiller».

La hausse dramatique du nombre de migrants et de réfugiés arrivant en Europe dans les dernières semaines était attendue et prévisible, a déclaré Elhadj as Sy, président de l'IFRC.

«Nous l'avons vu venir», a-t-il déclaré à l'AFP, en dénonçant l'apathie en Europe et au-delà face à la crise.

«Nous devons mettre un terme à l'indifférence», a-t-il dit. «Quel est le point de saturation, quand est-ce que tout un chacun se réveillera pour se rendre compte qu'il s'agit d'une vraie crise ?».

Les déclarations du responsable humanitaire interviennent alors que des statistiques montrent que des centaines de milliers de migrants, fuyant la guerre et les persécutions dans des pays tels que la Syrie, arrivent en masse dans l'UE.

L'agence européenne Frontex a annoncé qu'en juillet dernier, un nombre record de 107 500 migrants étaient arrivés dans l'UE.

La moitié d'entre eux est arrivée en Grèce, avec près de 21 000 nouvelles arrivées sur les îles la semaine dernière.

L'Allemagne de son côté a déclaré mercredi qu'elle s'attendait à accueillir un nombre record de 800 000 demandeurs d'asile en 2015, après 202 000 en 2014.

L'UE a approuvé des fonds de 2,4 milliards d'euros pour aider les pays membres qui accueillent les migrants, mais selon M. Sy, cela n'est pas suffisant.

Selon lui, l'UE peut faire «plus et mieux».

Évoquant les 2400 morts de migrants en traversant la Méditerranée cette année, M. Sy a déclaré souhaiter voir «de la révolte et de la colère» pas seulement en Europe, mais aussi dans les pays d'origine des migrants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer