L'Allemagne stoppe ses livraisons d'armes vers l'Arabie Saoudite

Selon le journal, la décision a été prise... (Photo Antonio Calanni, AP)

Agrandir

Selon le journal, la décision a été prise mercredi par le Conseil fédéral de la sécurité, une formation gouvernementale restreinte comprenant la chancelière conservatrice Angela Merkel, le vice-chancelier social-démocrate Sigmar Gabriel et sept autres ministres.

Photo Antonio Calanni, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BERLIN

L'Allemagne a décidé de stopper ses livraisons d'armes vers l'Arabie Saoudite en raison «de l'instabilité de la région», affirme le quotidien populaire Bild à paraître dimanche.

Selon le journal, la décision a été prise mercredi par le Conseil fédéral de la sécurité, une formation gouvernementale restreinte comprenant la chancelière conservatrice Angela Merkel, le vice-chancelier social-démocrate Sigmar Gabriel et sept autres ministres.

Les demandes d'armes en provenance d'Arabie Saoudite ont été soit «purement et simplement rejetées», soit reportées pour un examen ultérieur, croit savoir Bild, qui a précisé que l'information n'était pas confirmée officiellement.

«Selon des sources gouvernementales, la situation dans la région est trop instable pour y livrer des armes», ajoute le quotidien.

L'Arabie Saoudite est «l'un des plus importants clients de l'industrie allemande de l'armement», et le Conseil fédéral de la Sécurité avait autorisé en 2013 des livraisons d'armes d'une valeur de 360 millions d'euros en direction du royaume wahhabite, rappelle le journal.

Selon un sondage Emnid pour Bild, 60% des Allemands estiment que Berlin ne devrait pas poursuivre ses relations commerciales avec Riyad «en raison des violations des droits de l'homme». Sur la question spécifique des ventes d'armes, cette proportion monte à 78%.

Le nouveau roi saoudien, Salmane, a reçu samedi des dirigeants du monde entier venus lui présenter leurs condoléances après la mort de son prédécesseur et demi frère Abdallah.

Le président français François Hollande et le premier ministre britannique David Cameron étaient présents. L'Allemagne était représentée par son ancien président, Christian Wulff.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer