Des milliers de manifestants pour le mariage gai en France

Les partisans du «mariage pour tous» auront eux... (Photo : Jean-Marc Loos, Reuters)

Agrandir

Les partisans du «mariage pour tous» auront eux aussi leur manifestation nationale dimanche 27 janvier à Paris deux jours avant l'ouverture du débat au Parlement.

Photo : Jean-Marc Loos, Reuters

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse
Toulouse

Les partisans du droit au mariage pour les homosexuels en France ont mobilisé samedi des milliers de personnes dans de nombreuses villes, six jours après une manifestation monstre des opposants au projet de loi qui sera discuté au Parlement à partir du 29 janvier.

À Toulouse (sud-ouest) une manifestation a rassemblé 8 000 personnes, selon les organisateurs, tandis qu'ils étaient 6 000 à Strasbourg (nord-est), de 1 600 à 2 500 à Lille (nord), de 3 000 à 4 000 à Bordeaux (sud-ouest), et encore des milliers à Nice et Marseille (sud-est) ou Nantes (ouest).

Une précédente journée de mobilisation en faveur du mariage gai à la mi-décembre avait rassemblé 50 000 manifestants au total en province et à Paris 150 000 selon les organisateurs et 60 000 selon la police.

Le 13 janvier, les opposants, soutenus par l'Église catholique et la droite, avaient rassemblé à Paris 340 000 personnes d'après la police, 800 000 à un million selon les organisateurs.

Les partisans du «mariage pour tous» auront eux aussi leur manifestation nationale dimanche 27 janvier à Paris deux jours avant l'ouverture du débat au Parlement.

«Nous prouverons de nouveau avec cette manifestation que cette question est soutenue par beaucoup de gens, bien au-delà des personnes homosexuelles. En effet, en permettant l'égalité des droits, c'est toute la société qui progresse», estime Nicolas Gougain, porte-parole du collectif d'associations homosexuelles, lesbiennes, bi et transsexuelles Inter-LGBT.

Dans les cortèges samedi, l'Église catholique et les défenseurs de la famille traditionnelle se sont attiré les quolibets des manifestants qui criaient que «Jésus aussi avait deux papas».

À Lille, des pancartes réclamaient «les mêmes droits que les homophobes, pas leur avis».

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer