Un couple condamné par erreur pour agressions sexuelles reçoit 3,4 millions $

Dan et Fran Keller.... (PHOTO AP)

Agrandir

Dan et Fran Keller.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Chicago

Après 21 ans de prison, un couple d'Américains, victimes d'une erreur judiciaire et condamnés à tort pour des agressions sexuelles sur des mineurs, a reçu mercredi 3,4 millions de dollars de dédommagements de la part de l'État du Texas.

Dan et Fran Keller, qui travaillaient dans une garderie, avaient été au coeur d'une sordide affaire présumée de pédophilie en 1991, quand des enfants les avaient accusés d'abus sexuels. Le couple était également accusé d'avoir mené des rites sataniques en torturant des bébés et des animaux.

Les pouvoirs publics ont reconnu par la suite que les interrogatoires des enfants n'avaient pas été bien conduits. Le pays vivait alors dans un climat de peur, et craignait notamment que des sectes sataniques ne s'en prennent à ses enfants.

Le médecin qui prétendait avoir découvert des traces d'agressions sexuelles a également reconnu en 2013 avoir mal évalué l'origine des blessures des enfants.

Les Keller ont été libérés de prison cette année-là, mais n'ont pas été innocentés avant juin 2017.

La loi du Texas les autorise à percevoir chacun une indemnisation de 80 000 dollars par année passée derrière les barreaux. Ils ont finalement touché 3,4 millions de dollars mercredi, a indiqué à l'AFP leur avocat Keith Hampton.

«Ils sont heureux», a-t-il déclaré.

Fran et Dan Keller quittent une salle de cour... (AP) - image 2.0

Agrandir

Fran et Dan Keller quittent une salle de cour en novembre 1992.

AP

Aujourd'hui âgée de 67 ans, Fran Keller avait fondu en larmes mardi devant les caméras lorsqu'elle avait appris par téléphone que l'État leur verserait des dédommagements.

«Ca veut dire qu'on ne devra pas compter nos sous pour payer l'assurance santé et les factures en retard. Ca veut dire qu'on peut être vraiment libres. Fini les cauchemars, on peut commencer à vivre», avait-elle confié au journal Austin American-Statesman.

Le couple vivait dans la pauvreté, et était incapable de retrouver du travail en raison de son âge et de son passé judiciaire.

«J'aimerais vraiment recevoir des excuses de la part de l'État, mais puisqu'on ne va rien recevoir oralement, ça nous suffira», avait-elle ajouté.

Entre 1991 et le milieu de l'année 2016, l'État du Texas a accordé 93,6 millions de dollars à des innocents victimes d'erreurs judiciaires, selon le Texas Tribune.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer