Trump s'interroge: la Guerre de Sécession aurait-elle pu être évitée?

Donald Trump... (Photo Brendan Smialowski, archives Agence France-Presse)

Agrandir

Donald Trump

Photo Brendan Smialowski, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le président des États-Unis Donald Trump a fait une plongée inattendue dans l'histoire américaine en se demandant si la Guerre de Sécession, qui a opposé pendant quatre ans le Sud et le Nord, aurait pu être évitée.

Faisant l'éloge de l'ancien président populiste Andrew Jackson, auquel il a parfois été comparé, M. Trump estime, dans un entretien diffusé lundi sur SiriusXM, que ce dernier, mort plus d'une décennie avant le début des hostilités, aurait pu éviter ce conflit sanglant.

«Si Andrew Jackson avait été là un peu plus tard, il n'y aurait pas eu de Guerre de Sécession. C'était quelqu'un de très dur, mais il avait un grand coeur», affirme-t-il.

«Les gens ne réalisent pas. La Guerre de Sécession, quand vous y pensez, pourquoi? Les gens ne posent pas cette question, mais pourquoi y a-t-il eu une Guerre de Sécession? Pourquoi une solution n'a-t-elle pas été trouvée?».

Président de 1829 à 1837, Andrew Jackson est mort en 1845, soit plus d'une décennie avant le début de la guerre, en 1861, qui dura quatre ans et fit plus de 600 000 morts.

Mi-mars, Donald Trump avait déposé une gerbe sur la tombe de ce dernier dans sa plantation du Tennessee pour le 250e anniversaire de sa naissance. Il avait fait l'éloge de «ce grand homme» qui s'en est pris «à l'élite arrogante».

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer