La Maison-Blanche demande aux Américains quels départements supprimer

«Le président Trump appelle cela curer le marigot»,... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

«Le président Trump appelle cela curer le marigot», dit Mick Mulvaney, le directeur du Budget.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le directeur du Budget du président américain Donald Trump a lancé un appel inhabituel au grand public: quelles administrations souhaitez-vous réformer, voire éliminer? Une page internet permet de soumettre ses idées avant la grande réorganisation annoncée de la bureaucratie fédérale.

Dans un formulaire sur le site de la Maison-Blanche, un menu déroulant propose la liste des 20 grands départements et agences du gouvernement fédéral, de la CIA au ministère de l'Agriculture, ainsi que plus d'une centaine de directions à l'intérieur de ces départements, par exemple l'administration de l'inspection des grains, précédés de la question suivante: «Quelle agence voudriez-vous réformer?»

Plus bas: «Quelle agence voudriez-vous éliminer?» avec un autre menu pour donner la raison: «pas nécessaire», «redondant», «pas le rôle de l'État fédéral»...

Le formulaire se poursuit sous la forme d'un appel aux suggestions pour réorganiser l'État fédéral, l'une des promesses de campagne de Donald Trump.

Dans une vidéo, Mick Mulvaney, le directeur du Budget dont l'agence figure elle-même dans la liste, en appelle à tous ceux qui ont «déjà eu à faire avec l'État fédéral, que vous ayez eu des expériences bonnes ou mauvaises sur la façon dont l'État vous a aidés ou pas».

«Le président Trump appelle cela curer le marigot», dit Mick Mulvaney, «et nous ne pourrons pas le faire sans votre aide».

Dès son arrivée au pouvoir, Donald Trump a signé un décret gelant temporairement toute embauche de fonctionnaire. Ce gel a été levé cette semaine, remplacé par ce que Mick Mulvaney a appelé un «plan plus stratégique», service par service.

Puis la Maison-Blanche entend lancer sous 11 mois la remise à plat de l'ensemble des administrations fédérales, en rapprochant par exemple certains services entre eux.

«On veut vraiment partir de zéro», a dit mardi Mick Mulvaney lors d'un point presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer