New York procède à une simulation d'une attaque terroriste

Sur les quelque 30 usagers du métro dans... (Photo NYPD via AP)

Agrandir

Sur les quelque 30 usagers du métro dans la simulation, une douzaine ont subi des « blessures graves » d'armes tirant des balles à blanc. Les pompiers les ont sortis sur des plastiques jaunes et les forces de l'ordre ont contré la menace.

Photo NYPD via AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Verena Dobnik
Associated Press
New York

Des centaines de membres des services d'urgence de New York ont simulé une attaque terroriste coordonnée, dimanche, quelques jours avant l'un des plus grands événements publics de la ville : le défilé de l'action de Grâces de Macy's.

L'exercice planifié de longue date dans une station de métro de Manhattan a fait l'objet d'un ajout de dernière minute dans la foulée des attaques meurtrières à Paris. Les responsables ont ajouté un assaillant portant un gilet de kamikaze.

Le commissaire de la police de New York William Bratton a soutenu que la ville était « très bien préparée » et qu'elle continuait à améliorer ses pratiques.

L'exercice de trois heures avec un « tireur actif » a eu lieu dans le quartier aisé de Soho, reconnu pour ses galeries d'art et ses boutiques. Des membres de la police, des services d'incendie et de la Sécurité intérieure fédérale sont entrés en action après un faux appel signalant la présence d'un homme armé sur le quai du métro.

Sur les quelque 30 usagers du métro dans la simulation, une douzaine ont subi des « blessures graves » d'armes tirant des balles à blanc. Les pompiers les ont sortis sur des plastiques jaunes et les forces de l'ordre ont contré la menace.

Les premiers répondants de plusieurs départements d'urgence ont travaillé en équipe, la communication et la coordination entre les agences ayant été un objectif important.

« Il y a eu des améliorations très importantes à cet égard depuis le 11-Septembre 2001, également avec les services contre les incendies », a dit M. Bratton.

Le département de la Sécurité intérieure a profité de cet exercice pour mettre à l'épreuve des technologies, incluant des caméras de style GoPro portées par des premiers répondants et des systèmes de détection des coups de feu par capteurs acoustiques visant à fournir de l'information aux policiers et aux pompiers pour coordonner leurs actions. De tels systèmes sont développés pour la surveillance du réseau de métro, a indiqué le commissaire.

M. Bratton a affirmé qu'il n'y avait pas de menaces spécifiques contre la ville. Mais la sécurité dans le métro, à Times Square et dans d'autres lieux achalandés a été augmentée.

À l'action de Grâces, jeudi, des milliers d'agents - incluant 1300 membres des forces antiterrorisme - patrouilleront les lieux du défilé et surveilleront des millions de spectateurs, a souligné M. Bratton. Le défilé traverse Times Square.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer