Ambassadeur agressé en Corée: Washington se défend

L'ambassadeur Mark Lippert a été agressé au couteau... (Photo Yonhap News TV, Yonhap News Agency, AP)

Agrandir

L'ambassadeur Mark Lippert a été agressé au couteau de manière «extrêmement grave» et notamment coupé au niveau du visage.

Photo Yonhap News TV, Yonhap News Agency, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Washington a souligné vendredi s'être coordonné avec les autorités sud-coréennes pour améliorer la sécurité de son ambassadeur, agressé jeudi à Séoul, et a défendu ses procédures de sécurité, son diplomate ne disposant que d'un seul garde du corps au moment de l'agression.

Les autorités sud-coréennes «ont augmenté leur sécurité depuis cette attaque», s'est réjouie la porte-parole adjointe du département d'État, Marie Harf.

Elle s'est en revanche indignée de voir suggérer que l'ambassadeur américain n'était peut-être pas assez protégé, étant donné les tensions entre la Corée du Sud et son voisin nord-coréen.

«Dans chaque mission diplomatique, le bureau de sécurité diplomatique du département d'État conduit une étude approfondie du degré de risques», a-t-elle souligné, notant que Séoul était considéré comme un bureau à faible risque pour les diplomates américains.

M. Lippert avait ainsi un garde du corps assigné par les autorités coréennes, «une procédure standard pour l'ambassadeur à Séoul».

La Corée conduit une enquête sur l'agression en coordination avec l'ambassade américaine à Séoul et le département d'État verra s'il y a lieu de changer quelque chose.

«Mais je ne crois pas que dans ce cas-là ce soit justifié de dire: ''Bien sûr il aurait fallu faire les choses de manière différente''», a repris Marie Harf.

Les autorités sud-coréennes ont annoncé vendredi une enquête sur les relations éventuelles avec la Corée du Nord de l'auteur de l'attaque, Kim Ki-Jong, 55 ans, qui risque des poursuites pour tentative de meurtre. Son agression a valu à l'ambassadeur américain 80 points de suture pour une profonde entaille au visage.

Les éléments qui commencent à émerger en Corée du Sud sur le profil de l'agresseur laissent entrevoir qu'il s'agit d'un loup solitaire, un fervent nationaliste convaincu que Washington est l'un des principaux obstacles à la réunification de la péninsule coréenne.

L'ambassadeur Mark Lippert a été agressé au couteau de manière «extrêmement grave» et notamment coupé au niveau du visage. Il a été opéré durant plus de deux heures et demie et devrait rester à l'hôpital jusqu'à mardi prochain au moins, a précisé Mme Harf.

Le diplomate «a bon moral», s'est entretenu avec le président Barack Obama et il a hâte de reprendre ses fonctions «le plus vite possible», a-t-elle ajouté.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer