Jodi Arias échappe à la peine de mort

La juge Sherry Stephens de Phoenix s'est vue... (Photo Tom Tingle, Reuters)

Agrandir

La juge Sherry Stephens de Phoenix s'est vue dans l'obligation d'écarter l'option de la peine capitale après l'échec de deux jurys successifs à rendre un jugement unanime sur l'avenir de Jodi Arias.

Photo Tom Tingle, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LOS ANGELES

Une jeune Américaine reconnue coupable de l'assassinat sauvage de son compagnon en 2008 a échappé jeudi à la peine de mort après l'incapacité d'un jury américain à rendre une décision unanime sur sa peine.

La juge Sherry Stephens de Phoenix s'est vue dans l'obligation d'écarter l'option de la peine capitale après l'échec de deux jurys successifs à rendre un jugement unanime sur l'avenir de Jodi Arias.

La juge a fixé au 13 avril une nouvelle audience au cours de laquelle l'accusée sera condamnée à la prison à perpétuité avec ou sans la possibilité d'une libération anticipée.

Cette jeune femme d'une trentaine d'années a été reconnue coupable le 8 mai 2013 de l'assassinat de Travis Alexander, dans une attaque particulièrement violente durant laquelle la victime avait eu la gorge tranchée et avait reçu 27 coups de couteau ainsi qu'une balle dans la tête.

Au fil des audiences, le jury avait entendu quantité de détails sur la vie sexuelle de l'accusée et de son compagnon. La meurtrière avait expliqué s'être rendue au domicile de son petit ami le 4 juin 2008 pour avoir une relation sexuelle, mais que la visite s'était finie par une dispute ayant tourné à la tragédie.

Après avoir été reconnue coupable, l'accusée avait dans un premier temps dit qu'elle préférait mourir avant de supplier le jury de lui laisser la vie sauve.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer