Un soldat ukrainien inculpé en Russie pour meurtre de civils

Le soldat «a été arrêté et doit être... (PHOTO VASILY FEDOSENKO, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le soldat «a été arrêté et doit être prochainement transféré à Moscou pour un examen psychiatrique», selon la même source.

PHOTO VASILY FEDOSENKO, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
MOSCOU

Un soldat des forces spéciales ukrainiennes a été inculpé en Russie pour meurtre de civils dans l'est de l'Ukraine, a annoncé mercredi le comité d'enquête russe.

Sergueï Litvinov, soldat du bataillon des forces spéciales ukrainiennes «Dnepr», a avoué «avoir commis personnellement des meurtres de civils, y compris de femmes et d'enfants, dans les villages de Melovoïe, Chirokiï, Makarovo et Kamychnoïe», a déclaré un porte-parole du comité, Vladimir Markine, dans un communiqué.

Sergueï Litvinov «n'a pas été ramené de force en Russie: il est venu lui-même en Russie, en se faisant passer pour un civil» pour chercher du travail dans un hôpital, a affirmé le porte-parole.

Le soldat «a été arrêté et doit être prochainement transféré à Moscou pour un examen psychiatrique», selon la même source.

M. Litvinov a été inculpé dans le cadre d'une enquête pour «génocide de population russophone» dans les régions de Donetsk et de Lougansk, deux fiefs des rebelles prorusses dans le Donbass, qui a été ouverte lundi, a ajouté le porte-parole.

Plus de 1300 personnes, parmi lesquelles environ 200 femmes et enfants, ont été tuées dans les combats entre forces ukrainiennes et rebelles dans la région de Donetsk en cinq mois, a affirmé le comité d'enquête dans le communiqué.

En juillet, la Russie avait déjà annoncé l'arrestation de la pilote de l'armée ukrainienne Nadia Savtchenko, capturée par les rebelles prorusses et accusée d'être impliquée dans la mort de deux journalistes russes tués en juin dans l'est de l'Ukraine, ce qu'elle nie.

Les régions séparatistes de Donetsk et de Lougansk sont depuis cinq mois le théâtre de combats qui ont fait plus de 3200 morts et provoqué l'exode de plus de 600 000 civils, selon l'ONU.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer