Edward Snowden recteur de l'Université de Glasgow?

Edward Snowden en décembre 2013.... (Photo Reuters)

Agrandir

Edward Snowden en décembre 2013.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Sous surveillance

International

Sous surveillance

Edward Snowden, un ancien consultant de la CIA, a révélé l'existence de programmes secrets de surveillance des communications électroniques en remettant des documents compromettants aux quotidiens The Guardian et The Washington Post. Il s'est depuis réfugié à Hong Kong alors que le gouvernement américain a lancé une enquête contre lui. »

Agence France-Presse
Londres, Royaume-Uni

L'ancien consultant de l'Agence américaine de sécurité (NSA) Edward Snowden, inculpé d'espionnage dans son pays et réfugié en Russie, est candidat au poste de recteur de l'Université de Glasgow, a annoncé mercredi la faculté écossaise.

Edward Snowden a accepté l'invitation d'un groupe d'étudiants à se présenter à ce poste.

L'invitation, transmise par l'intermédiaire de l'avocat de l'Américain, est «l'occasion de prouver notre gratitude envers un courageux lanceur d'alertes, et au-delà envers tous les autres lanceurs d'alertes», a expliqué le groupe.

Au total, quatre personnes - Edward Snowden, l'ancien champion cycliste écossais Graeme Obree, l'écrivain Alan Bissett et l'ecclésiastique Kelvin Holdsworth - sont candidats au poste de recteur, selon l'université.

«Tous les nominés ont accepté personnellement de participer à l'élection» organisée les 17 et 18 février, a précisé une porte-parole de l'université.

Ce sont toutes «des personnes compétentes, actives dans la vie publique», a estimé l'université, précisant que le rôle principal du recteur était de «représenter les intérêts des étudiants» et que «le choix du recteur relevait entièrement des étudiants».

L'Américain Edward Snowden, à l'origine de multiples révélations sur la NSA, s'est vu octroyer en août le statut de réfugié en Russie pour un an, après avoir passé plus d'un mois dans la zone de transit de l'aéroport Moscou-Cheremetievo.

L'ex-conseiller de la NSA, auquel les autorités américaines avaient retiré son passeport, n'a fait aucune apparition publique depuis qu'il a obtenu l'asile en Russie.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer