L'Allemagne met Israël en garde contre la colonisation

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a mis... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
JÉRUSALEM

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a mis lundi en garde Israël contre la colonisation qui sape à ses yeux les négociations de paix israélo-palestiniennes.

«Il est clair que la poursuite de la construction dans les colonies affecte vraiment le processus» de paix, a estimé M. Steinmeier, qui effectuait sa première visite officielle en Israël et dans les Territoires palestiniens depuis qu'il a repris en décembre les rênes de la diplomatie allemande.

Le ministre, dont le pays est un allié proche d'Israël, a apporté son soutien aux efforts du secrétaire d'État américain John Kerry qui tente de rallier Israéliens et Palestiniens à un projet d'«accord-cadre» traçant les grandes lignes d'un traité de paix définitif.

«Nous en sommes à une phase décisive du processus (de paix). Nous nous engageons à soutenir durablement ces efforts», a-t-il dit aux journalistes après avoir rencontré le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah (Cisjordanie).

De son côté, le négociateur palestinien Saëb Erakat a exhorté l'Allemagne et l'Union européenne à «agir pour mettre fin à la politique de colonisation israélienne qui sabote le processus de paix».

M. Steinmeier avait auparavant représenté son pays aux funérailles d'Ariel Sharon, ancien chef militaire et Premier ministre israélien.

Jusqu'à présent, M. Kerry n'a pas réussi à convaincre les deux camps de se rallier à son plan de paix.

Durcissant le ton ce week-end, M. Abbas a réaffirmé dans un discours qu'il n'y aurait pas de paix sans que Jérusalem-Est annexée par Israël ne devienne la capitale du futur État de Palestine.

Israël considère Jérusalem comme sa capitale «éternelle et indivisible».

M. Abbas a également réitéré son refus de reconnaître Israël comme État juif, ce qui remettrait en cause le droit au retour des réfugiés palestiniens de 1948.

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou demande aux Palestiniens de reconnaître Israël comme «L'État nation du peuple juif».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer